SIBERTIN-BLANC Guillaume, Les guerres sauvages de Pierre Clastres : anthropologie et politique de l’ennemisme

Semestre 1
Mercredi 12h-15h
Master ouvert licence
 
SIBERTIN-BLANC Guillaume
Les guerres sauvages de Pierre Clastres : anthropologie et politique de l’ennemisme
 
Ce cours sera consacré à l’anthropologie politique de Pierre Clastres. En repartant de son ethnographie sud-américaine, on étudiera ses différentes hypothèses avancées pour rendre compte des dynamiques conjuratoires des « sociétés contre l’État » : « chefferie sans pouvoir », « prophétisme tupi-guarani », « mécanismes guerriers ». En nous attachant en particulier à ces deniers, nous examinerons 1) les relectures philosophiques (de Hobbes explicitement, de C. Schmitt implicitement) qu’a provoquées chez Clastres l’hypothèse d’un « être-pour-la-guerre sauvage », 2) les programmes théoriques qui s’en sont emparés après-coup (la théorie de la « machine de guerre » de Deleuze et Guattari, l’anthropologie anarchiste de James C. Scott), 3) les prolongements ou bifurcations qu’elle a trouvés dans l’anthropologie américaniste contemporaine (B. Albert, A.-C. Taylor, E. Viveiros de Castro), réintégrant les mécanismes guerriers dans les économies de l’altérité de la vengeance guerrière, du cannibalisme, et du chamanisme. Ce cours poursuit celui déjà consacré à l’anthropologie politique clastrienne en 2020-2021, mais n’impose pas de l’avoir suivi.
 

Indications bibliographiques :

  • Pierre Clastres, Recherches d’anthropologie politique, Le Seuil, 1980.
  • Gilles Deleuze et Félix Guattari, Mille plateaux, Minuit, 1980 (plateaux 12 et 13).
  • Jacques Derrida, Politiques de l’amitié, Galilée, 1994.
  • James C. Scott, Zomia, ou l’art de ne pas être gouverné (2009), trad. fr., Le Seuil, 2013.
  • Bruce Albert, Temps du sang, temps des cendres, Thèse de Doctorat, 1985 (2ème et 3ème partie). (Accessible en ligne).
  • Anne-Christine Taylor, « L’art de la réduction : la guerre et les mécanismes de la différenciation tribale dans la culture jivaro », Journal de la Société des Américanistes, t. 71, 1985, pp. 159-173.
  • Eduardo Viveiros de Castro, Politique des multiplicités (2010), trad. fr., Ed. Dehors, 2019.