NEUMANN Alexander, Théorie critique et utopies concrètes

Semestre 2
Jeudi 12h-15h
Licence, Master
 
NEUMANN Alexander
Théorie critique et utopies concrètes
 
L’un des courants de la Théorie critique, d’origine francfortoise, investit l’imaginaire utopique à la manière d’Ernst Bloch. Il a noué un dialogue très riche avec des penseurs de son temps, Walter Benjamin, Bertold Brecht ou Theodor W. Adorno.
Les explorations historiques de Bloch se concrétisent dans l’exode biblique, l’athéisme à l’époque du premier christianisme, la théologie de la libération avant l’heure de Thomas Münzer, les perspectives du droit naturel révolutionnaire, le Vormärz (1830-48) ou encore les projections du mouvement conseilliste russe et allemand depuis 1917. Bloch incarne une sorte de ’courant chaud’ de la pensée critique. Son œuvre, éditée en 16 volumes dans sa version allemande, commence à être accessible en langue française, ce qui offre une nouvelle occasion de saisir ces textes. L’approche de Bloch, qui s’efforce de nommer la dimension créatrice tantôt latente, tantôt débordante des expériences émancipatrices inachevées, ouvre sur une conceptualisation originale. Il n’hésite pas à revisiter les auteurs les plus classiques de la philosophie, Descartes, Rousseau, Kant, Hegel. Dans l’optique blochienne, le cours abordera les auteurs, femmes et hommes, qui ont déployé des utopies sociales. Le cours se basera sur des textes en français qui seront discutés tour à tour afin de pénétrer l’univers conceptuel d’Ernst Bloch, à commencer par un choix des 55 chapitres qui composent la grand oeuvre Le Principe espérance. Après une introduction générale qui permet de cerner quelques problématiques et leitmotivs, le cours abordera par exemple : Témoignage de notre temps ; Le discours inaugural de Tübingen ; L’esprit de l’utopie ; le tome 2 de Le principe espérance. Le cours est appelé à évoluer vers des autrices et auteurs contemporains qui soutiennent la réception de Bloch.
 

Indications bibliographiques :

  • Miguel Abensour, L’utopie de Thomas Moore à Walter Benjamin, Sens et Tonka, 2016
  • Regina Becker-Scmidt, Pendelwegenungen. Annäherungen an eine feministische Gesellschafts- und Subjekttheorie, BB, 2017
  • Walter Benjamin, Paris, Capitale du 19ème siècle, ed. Allia
  • Ernst Bloch, L’esprit de l’utopie, Gallimard (version revue de 1923) 1977 ; Id., Héritage de notre temps, Klincksieck, 2017 ; Id., Le principe espérance I-III, Gallimard, 1982 ; Id., L’athéisme dans le christianisme, Gallimard, 1979 ; Politische Messungen : Vormärz, Pestzeit, Suhrkamp, 1985 ; Id., Experimentum mundi, Payot, 1981 ; Id., Droit naturel et dignité humaine, Payot, 2002 ; Id., Philosophie de la renaissance, Payot poche, 2007
  • Nancy Fraser, Le féminisme en mouvement, La Découverte, 2007
  • John Holloway, Crack capitalism, Libertalia, 2012
  • Martin Jay, L’imagination dialectique, Payot, 1989
  • Oskar Negt, L’espace public oppositionnel, Payot, 2007
  • Alexander Neumann, Après Habermas, Delga, 2015
  • Jacques Rancière, La nuit des prolétaires. Archives du rêve ouvrier, Fayard, 2012
  • Michèle Riot-Sarcey, dir., Dictionnaire des utopies, Larousse, 2008.
  • Jean-Marie Vincent, Critique du travail, éditions critiques, 2017