IRRERA Orazio, Les mauvais sujets et l’histoire stratégique de la morale

Semestre 1
Vendredi 15h-18h
Master
Cours semi-intensif (cours de 3h les 29 oct. ; 12 nov. ; 26 nov. ; 10 déc. ; 17 déc. ; dès janvier modalité intensive les semaines du 10 et du 17 janvier 2022)
 
IRRERA Orazio
Les mauvais sujets et l’histoire stratégique de la morale
 
La notion de « mauvais sujet », qui apparait dans les écrits constituant le chantier préparatoire de Surveiller et punir, se réfère à deux processus inverses d’individuation : l’un tendant à constituer un sujet juge de la vérité et de l’erreur, maître souverain de ses certitudes, de ses opinions et de ses croyances ; l’autre tendant à constituer un segment d’individuation possible à l’intérieur d’un triple appareil matériel d’identification concernant le travail (que fait-il ?) ; le domicile (où est-il ?) ; l’entourage (qui le reconnaît ?). D’un côté un sujet qui s’individualise par l’affirmation de ce qu’il juge vrai ; de l’autre un sujet qu’on doit identifier par le jeu des systèmes matériels de discipline et contrôle auxquels il est soumis. Sera analysée la manière dont d’après Foucault la morale se constitue et prend sa fonction historico-sociale à partir des problèmes posés par ces « mauvais sujets », c’est-à-dire des sujets qui refusent d’entrer dans ce système disciplinaire d’individuation où le rapport stable au travail, sa fixation locale par la résidence, l’appartenance à un groupe qui le reconnait, deviennent des obligations. Il sera question de préciser comment la notion de mauvais sujet – que Foucault retrouve autant dans les discours des sociétés de moralisation que dans ceux concernant la mise en place de la police dès la fin du XVIIIe siècle – s’inscrit dans sa lecture de la généalogie de la morale de Nietzsche, en prenant enfin la forme d’une historie de la morale comme stratégie. En ne correspondant ni une architectonique des systèmes moraux, ni à l’ensemble des opinions sur la morale à une époque donnée, une historie stratégique de la morale s’attache plutôt à analyser la fonction et le rôle joués par la production de valeurs morales dans les conflits qui ont accompagné l’affirmation d’une société capitaliste et bourgeoise, dans la mesure où celle-ci, notamment à travers la généralisation des pratiques d’enfermement et l’émergence d’un dispositif médico-judiciaire, a mis en place une entreprise massive et durable de moralisation et normalisation.
 

Indications bibliographiques :

  • M. Foucault, Surveiller et punir. Naissance de la prison, Paris, Gallimard, 1975.
  • ––––––––––, La société punitive. Cours au Collège de France. 1972-1973, Paris, Seuil/Gallimard, 2013.
  • ––––––––––, Les anormaux. Cours au Collège de France. 1974-1975, Paris, EHESS/Seuil/Gallimard, 1999.
  • ––––––––––, Mal faire, dire-vrai. Fonction de l’aveu en justice. Cours de Louvain, 1981, Chicago/Louvain, University of Chicago Press/Presses Universitaires de Louvain, 2012.
  • L. Althusser, « Idéologie et appareils idéologiques d’État » (1970), dans Sur la reproduction, Paris, PUF, 1995.
  • F. Nietzsche, La généalogie de la morale, trad. P. Wotling, Paris, Livre de Poche, 2000.
  • P. Macherey, Le sujet des normes, Paris, Ed. Amsterdam, 2014.