COHEN-HALIMI Michèle et IRRERA Orazio, Nietzsche, Foucault et la généalogie

Semestre 2
Mardi 12h-15h
Master 1, EC Initiation à la recherche
 
COHEN-HALIMI Michèle et IRRERA Orazio
Nietzsche, Foucault et la généalogie
 
La généalogie comprise comme méthode surgit tardivement dans le corpus nietzschéen, dans La Généalogie de la morale en 1887, et ne procède pas directement de l’élaboration du concept d’inactualité, ni de celui d’histoire, tels du moins qu’ils sont déployés dans la deuxième Considération inactuelle (1874). L’histoire de l’élaboration des concepts nietzschéens de « méthode généalogique », d’« inactualité », d’histoire (antiquaire, monumentale et critique), sera confrontée à l’usage qu’en fait Foucault et au contexte philosophique français de cet usage ainsi qu’aux transformations de cet usage à l’intérieur même du corpus foucaldien. Devraient ainsi se voir éclairées les perspectives, nietzschéenne et foucaldiennes, fort différentes sur l’historicité et se voir explicités certains enjeux de la lecture foucaldienne de Nietzsche, dont notamment celui qui gravite autour de la notion de diagnostic, celui aussi de l’inspiration nietzschéenne qui accompagne l’inscription par Foucault d’une perspective archéologique dans le discours philosophique, et enfin celui du rapport de l’archéologie avec l’actualité et l’histoire, à l’intérieur de la perspective généalogique.
 

Indications bibliographiques :

  • F. Nietzsche, De l’utilité et des inconvénients de l’histoire pour la vie, trad. P. Rusch, Paris, Gallimard, coll. « Folio », 1990.
  • La Généalogie de la morale, trad. P. Wotling, Paris, Livre de Poche, 2000 (c’est la seule traduction acceptable de ce livre). 
  • M. Foucault, « Nietzsche, la généalogie, l’histoire » dans Dits et écrits, vol. I (1954-1975), Paris, Gallimard, coll. « Quarto », 2001, p. 1004-1024.
  • Leçons sur la volonté de savoir. Cours au Collège de France. 1970-1971, Paris, Gallimard-Seuil, coll. « Hautes Études », 2011.
  • « Il faut défendre la société ». Cours au Collège de France. 1975-1976, Paris, Gallimard-Seuil, coll. « Hautes Études », 1997.