CAMARGO SÁ Renata, CANY Bruno et POULAIN Jacques, L’esthétique de la parole et l’art de faire monde

Semestre 1
Mercredi 15h -18 h
Licence ouvert Master
 
CAMARGO Renata, CANY Bruno et POULAIN Jacques
L’esthétique de la parole et l’art de faire monde
 
La philosophie contemporaine du langage désirait changer de paradigme en se substituant à une philosophie de la conscience. Les théories des actes de parole se sont pourtant focalisées sur les conditions de justification de ces actes ainsi que de leurs effets, mais en faisant abstraction de leur vérité. L’anthropologie philosophique nous ouvre une autre voie. En identifiant dans la prosopopée le secret de toute imagination, elle reconnaît dans la parole la voie d’accès à notre propre réalité et à celle d’autrui. Dans l’énonciation qui identifie l’objectivité de l’acte de parole que nous énonçons et nous fait partager avec nos allocutaires la vérité que nous y affirmons, nous nous faisons jouir réciproquement de l’adhérence à nos croyances, à nos actions et à désirs. Au lieu d’être de purs états mentaux justifiant des actes qu’il suffit de dire pour faire, nous y adhérons comme aux fruits mêmes d’une parole dont le partage de la vérité nous rend heureux. Il en va de même dans l’art et la culture. L’art de faire monde dans les arts, dans la vie sociale et dans la vie mentale y développe cette même esthétique de vérité et de bonheur. Nous nous réjouissons des œuvres d’art à la façon dont nous nous réjouissons de la réponse d’autrui à nos paroles. La culture de la parole nous apprend à entendre les besoins de vérité des uns et des autres et à tenter d’y répondre favorablement de façon aussi gratifiante que la voix de notre mère, entendue dans l’écoute intra-utérine. La culture de la parole et de l’art nous permet d’inventer ainsi notre propre humanité, de la reconnaître comme telle et d’en jouir comme d’un bonheur à la fois individuel et commun.
 
Indications bibliographiques :
 
  • Emmanuel KANT, [1790], Critique du jugement, Vrin, 1951.
  • Hans-Georg Gadamer, Vérité et méthode, Seuil, 1996 ; Qui-je et qui es-tu ?, Actes Sud, 1987.
  • Arnold Gehlen, L’homme : sa nature et sa position dans le monde, Gallimard, 2020.
  • Jacques Poulain, L’âge pragmatique ou l’expérimentation totale, L’Harmattan, 1991/ De l’homme. Eléments d’une anthropobiologie philosophique du langage, Ed du Cerf, 2001.
  • Bruno CANY & Jacques POULAIN (dir.), L’art comme figure du bonheur. Hermann, 2016.
  • Bruno CANY & Jacques POULAIN (dir.), Recherches d’esthétique transculturelle, Tome III, Anthropologie esthétique de l’art et de la culture, L’harmattan, 2020.
  • Garbis Kortian, La vérité comme liberté ou la faculté philosophique de juger, L’harmattan, 2020.