Séminaire. Rêves II (Jeunes chercheur·e·s). 2ème semestre 2021-2022

« La vérité n’est pas dans un seul rêve,
mais dans beaucoup de rêves »

À la suite d’une première année de séminaire autour de l’archive entre poétique, politique et violence de l’histoire et des rêves en 2020-2021, ce séminaire s’intéresse à la vie rêvée, et à ce qui nous affecte en affectant simultanément notre rapport au monde. Il ne s’agira d’ailleurs pas seulement d’interroger le rêve en tant qu’objet de recherche d’un point de vue inter- et transdisciplinaire, mais aussi de la dimension de la subjectivité.
Si la psychanalyse a développé une conception du rêve qui le définit comme un processus et un mouvement, elle a eu tendance à interpréter ce mouvement de façon abstraite. On en a presque oublié le pouvoir subversif de ce que Freud, dans L’interprétation des rêves, appelait le travail du rêve comme un mouvement productif qui change la façon dont nous expérimentons le monde. Pour les pensées postmarxistes, ce mouvement est l’une des expressions de la vie subjective, suivant une approche dialectique qui met l’accent sur la négativité, ou bien une ontologie plurielle. Il ne s’agit alors plus de l’inscription d’une absence à soi dans la conscience mais de l’intégrité de l’expérience humaine, transversale aux dimensions individuelles et collectives, à la fois où s’inscrit la mémoire, l’histoire, et qui l’apparentent au mouvement de la création.
De là, les notions de souveraineté dans le geste de création ou dans le schéma psychanalytique classique laissent place à un questionnement renouvelé par les aventures de l’analyse institutionnelle, la socioanalyse narrative, l’anthropologie et la théorie critique, les études politiques, les études féministes, de genre et des subalternités, et les inventions littéraires et en art.
En suivant la piste des rêves, par excellence eux-mêmes un en-dehors de la raison instrumentale, on découvrira les figures de l’autre qui furent incluses de façon subordonnée, dont ils restent porteurs de la charge émancipatrice de leur insubordination, et les multiples passages entre philosophie et création.
Le séminaire associera un programme d’interventions invitées, de lectures commentées, et de réalisation d’archive orale soutenant les inter- et transdisciplinarités.
 

Dates :
Jeudi 27 janvier 2022, 15h-18h — Université Paris 8, salle A217 : Présentation du séminaire.
Séminaire intensif en mars 2022.

Information / Participation : reves@transglobal-studies.org
 
Comité scientifique et d’organisation : Béatrice Rettig (LLCP-Paris 8), Isis Castañeda Capriroli (LSCP-Université de Paris/LLCP-Paris 8/LaPSoS-Université du Chili), Amir Kianpour (LLCP-Paris 8), Pavel Abushkin (LLCP-Paris 8), Soledad Nívoli (UNR-Université nationale de Rosario), Guillaume Sibertin-Blanc (LLCP-Paris 8), Valentin Schaepelynck (Experice-Paris 8).
 
Département de philosophie et LLCP-Paris 8
École universitaire de recherche (EUR) ArTeC
Groupe d’études transglobales
Coopérative artistique, politique et sociale La Générale
Médiathèque Matéo Maximoff