ALLIEZ ÉRIC, Duchamp du signe / du sexe

2020-2021 — Semestre 2
Mardi 18h-21h EN DISTANCIEL
Master ouvert Licence

ALLIEZ ÉRIC
Duchamp du signe / du sexe

Si « Marcel Duchamp parvient plus vite que quiconque au point critique des idées », ainsi que l’affirme Breton, c’est parce qu’il ne lâche pas sur l’indétermination avec laquelle il court-circuite tout ce qui peut s’entendre comme « genre » de et dans l’art. La formule-Duchamp, la formule du champ ainsi transformé par la révolution moléculaire des possibles infra-minces s’énonce : « L’écart est une opération ». C’est cette opération en forme d’écart qu’il s’agira d’approcher dans ce séminaire qui multipliera les ‘entrées’ dans la pataphysique queer en Rrose Sélavy tout en nouant la coupure nominaliste du signifiant (avec et contre Lacan) à l’antiphilosophie du readymade et de ses Étant donnés.
Le travail se déploiera dans une analyse croisée d’œuvres et de textes. Les textes en anglais utilisés seront traduits et commentés durant le séminaire.

Premières indications bibliographiques :

  • Marcel Duchamp, Duchamp du signe. Écrits, éd. Michel Sanouillet, Champs-Flammarion, 1994 + Notes, Champs-Flammarion, 1999
  • Félix Guattari, « D’un signe à l’autre », in Psychanalyse et transversalité, Maspéro, 1972
  • Amelia Jones, Post-modernism and the En-gendering of Marcel Duchamp, Cambridge – New York – Melbourne, Cambridge University Press, 1994
  • Jacques Lacan, « L’Étourdit » (1972), repris dans Autres Écrits, Le Seuil, 2001.
  • Jean-François Lyotard, Les Transformateurs Duchamp, Galilée, 1977
  • Rosalind Krauss, « Notes on the Index : Part 1 », in The Originality of the Avant-Garde and Other Modernist Myths, Cambridge – London, MIT Press, 1984 [ou trad. française, Macula, 1993]