SIBERTIN-BLANC GUILLAUME, Les sémioses politiques (II) : politiques des territorialités

2020-2021 — Semestre 2
Lundi 12h-15h
Master ouvert Licence

SIBERTIN-BLANC GUILLAUME
Les sémioses politiques (II) : politiques des territorialités

Ce séminaire sera consacré aux luttes qui investissent un territoire, non seulement comme le sol empirique de leur déploiement, mais comme le terme de leur revendication et le processus dynamique de sa construction. En suivant les différentes perspectives ouvertes par l’historiographie des cultures politiques subalternes dans la modernité européenne et coloniale, par l’anthropologie politique renouvelée par l’essor des acteurs « indigènes » sur la scène politique internationale à partir des années 1970, et par la documentation théorique et militante générée par les ZAD ces dernières années, on analysera les modes de territorialisation d’éthiques dissidentes rétives à l’unification territoriale prescrite par la fonction de totalisation étatique, et aux paradigmes domestique et extractif de la « culture ». Qu’est-ce qui en résultent dans les morphologies spatiales, les usages de la terre, les socioécologies de son habitation, les économies de l’altérité entre les entités ou agents qui y corésident ? Quels problèmes soulèvent, entre conflictualité incompressible et traductibilité équivoque, les rencontres de ces territorialités de résistance ou d’autonomie avec les langages juridiques, administratifs et socioéconomiques des États-nations de référence, comme avec les langages environnementaliste et indigéniste des militants urbains et des ONG ? Sous ces différents aspects, ce séminaire s’attachera pour partie à tester l’opérativité analytique des catégories éthologicopolitiques proposées par Deleuze et Guattari (déterritorialisations, reterritorialisations...) pour analyser les luttes politiques du point de vue de leurs dynamiques sémiotiques et territoriales. Il prend de ce point de vue la suite du cours du 1er semestre sur les « régimes collectifs de signe » de Deleuze-Guattari, mais n’impose pas de l’avoir suivi.

Indications bibliographiques :

  • Gille Deleuze et Félix Guattari, Mille plateaux, Paris, Minuit, 1980, plateaux 5, 9 à 14.
  • Bruce Albert, Passim  : https://www.researchgate.net/profile/Bruce_Albert2
  • Barbara Glowczewski, Rêves en colère : alliances aborigènes dans le Nord-Ouest australien, Paris, Plon, 2004.
  • James C. Scott, Zomia ou l’art de ne pas être gouverné. Une histoire anarchiste des hautes terres d’Asie du Sud-Est, Paris, Seuil, 2013.
  • Philippe Descola, « Les usages de la terre. Cosmopolitiques de la territorialité », Cours au Collège de France 2015-2016 et 2016-2017, en accès libre (audio) : https://www.college-de-france.fr/site/philippe-descola/_course.htm
  • Jean-Baptiste Vidalou, Étre forêts, habiter des territoires en lutte, Paris, La Découverte/Zones, 2017.