SIBERTIN-BLANC GUILLAUME, Les sémioses politiques (I) : les « régimes collectifs de signes » de Deleuze-Guattari

2020-2021 — Semestre 1
Jeudi 12h-15h
Master ouvert Licence

SIBERTIN-BLANC GUILLAUME
Les sémioses politiques (I) : les « régimes collectifs de signes » de Deleuze-Guattari

Ce cours portera sur le 5ème des Mille plateaux de Deleuze et Guattari, « 587 av. J.-C. – Sur quelques régimes de signes ». On en fera d’abord une lecture analytique, en répertoriant ses matériaux d’élaboration (histoire politique, anthropologie sociale, histoire des religions, cliniques psychanalytique et psychiatrique), en dégageant ses enjeux critiques et constructifs face aux héritages structuralistes (glossématique de Hjelmslev, anthropologie et sémiologie structurales, théories althussérienne, lacanienne et foucaldienne du « discours »), et en situant ce « plateau » dans la double trajectoire ouverte par l’enquête de Deleuze sur les mondes de signes proustiens (Proust et les signes), et par les expérimentations sémiotiques de Guattari (L’Inconscient machinique). On prendra également au sérieux sa portée programmatique, posant les prolégomènes d’une analyse des ensembles pratiques en « régimes collectifs de signes », dont on testera l’opérativité au contact de propositions plus récentes : la réécriture de certaines logiques politiques de l’histoire contemporaine (« hégémonie », « populisme ») au moyen des concepts de la linguistique structuraliste (Ernesto Laclau) ; certains débats sur l’actualité d’un concept de théologico-politique et ses équivocités ; le renouveau de l’anthropologie disciplinaire autour des compositions sémiotiques ou « cosmopolitiques » des collectifs (Descola, Viveiros de Castro, Kohn).

Indications bibliographiques :

  • G. Deleuze et F. Guattari, L’Anti-Œdipe, Paris, Minuit, 1972, chap. 3 ; — Mille plateaux, Paris, Minuit, 1980, plateau 5. F. Guattari, L’inconscient machinique. Essais de schizo-analyse, Paris, Recherches, 1979.
  • Louis Hjelmslev, Prolégomènes à une théorie du langage, trad. fr., Paris, Minuit, 2000.
  • Claude Lévi-Strauss, « Introduction à l’œuvre de Marcel Mauss », in P. Mauss, Sociologie et anthropologie, Paris, Puf, 1950 ; – La Pensée sauvage, Paris, Plon, 1962.
  • Ernesto Laclau, La Raison populiste (2005), trad. fr., Paris, Seuil, 2009. Eduardo Viveiros de Castro, Métaphysiques cannibales, Paris, Puf, 2009