SIBERTIN-BLANC GUILLAUME, Anthropologie contre État, philosophies sauvages : les divisions de Pierre Clastres

2020-2021 — Semestre 1
Lundi 12h-15h
Master ouvert Licence

SIBERTIN-BLANC GUILLAUME
Anthropologie contre État, philosophies sauvages : les divisions de Pierre Clastres

Ce cours sera consacré à l’anthropologie politique de Pierre Clastres. On y étudiera la constitution du paradigme des « sociétés contre l’État » en repartant de son ethnographie amazonienne, mais aussi en suivant les reformulations successives de ce paradigme au fil de ses débats en anthropologie théorique (avec Lévi-Strauss, avec l’ethnomarxisme), de ses compagnonages philosophiques hétérogènes, contemporains (avec Lefort, Guattari et Deleuze, Gauchet), passés (La Boétie, Hobbes), ou inactuels (Nietzsche, Schmitt), enfin en suivant ses hypothèses (complémentaires ? concurrentes ?) pour expliquer l’inexplicable « origine de l’État » (chefferies sans pouvoir, régulations démographiques, prophétisme tupi, « être-pour-la-guerre » sauvage). Enfin on s’interrogera sur les appropriations contrastées dont son travail a fait l’objet dans le champ de la philosophie politique, d’une part dans le collectif des revues Textures puis Libre autour de Claude Lefort, Marcel Gauchet et Miguel Abensour (dont les divergences ultérieures s’inscriront encore dans des divisions d’interprétation de Clastres), d’autre part dans le travail de Deleuze-Guattari (dont les divergences internes – entre L’Anti-Œdipe (1972) et Mille plateaux (1980) – s’écrivaient déjà en langage clastrien), faisant signe, disjonctivement, vers deux manières (au moins) de penser aujourd’hui les enjeux d’une « anthropologie politique ».

Indications bibliographiques :

  • Pierre Clastres, passim
  • Gilles Deleuze et Félix Guattari, L’Anti-Œdipe, Ed. Minuit, 1972, chap. 3 ; Mille plateaux, Ed. Minuit, 1980 (plateaux 5, 10, 12).
  • Miguel Abensour (dir.), L’Esprit des lois sauvages, Paris, Seuil, 1981 (notamment les contributions de Claude Lefort, Marc Richir, Luc de Heusch, Nicole Loreaux, et Miguel Abensour).
  • Renato Sztutman, « Religião nômade ou germe o estado », Novos Estudos, n° 83, mars 2009.
  • Eduardo Viveiros de Castro, Politique des multiplicités [Posfacio a P. Clastres (2010)], trad. fr., Ed. Dehors, 2019.
  • James C. Scott, Zomia, ou l’art de ne pas être gouverné (2009), trad. fr. Paris, Le Seuil, 2013.