PIERRE JEAN NEHEMY, Critique du réalisme spéculatif

2020-2021 — Semestre 2
Mercredi 18h-21h
Licence ouvert Master

PIERRE JEAN NEHEMY
Critique du réalisme spéculatif

La philosophie contemporaine connaît une période bourrée de « réalismes ». Ceux-ci sont caractérisés par le postulat commun de l’autonomie du réel. Dès lors, le travail du philosophe consiste à suivre les contours et les enseignements de ce réel indépendant. Mouvement qui se dégage en au moins trois actes majeurs : il arrime le discours philosophique à la description, de préférence scientifique. Par cette description, il établit ce qui est extérieur à ma personne, distinct de mon propre point-de-vue. Enfin, il cherche ou produit du sens sur ce terrain fertile du réel hors de nous. Parmi eux, le réalisme spéculatif professé par Quentin Meillassoux en France et Grahama Harman aux États-Unis propose un absolu non- métaphysique, à la faveur de ce qui est antérieur (et possiblement postérieur) à l’humain. C’est l’introduction de l’idée, contre tout relativisme et surtout contre le « corrélationisme », que nous pouvons connaître la chose telle quelle, indépendamment de notre propre regard, dans l’absolu, et que cet absolu, mathématique plutôt que métaphysique, est absolument contingent. C’est donc le retour d’un schéma pré-kantien, où le philosophe ne se dit point désarmé face aux grandes préoccupations religieuses et métaphysiques, ni face à l’ineffable. Paradoxalement, on en arrive à ce nouveau cartésianisme, à cette « contre-révolution ptolémaïque », grâce aux outils mêmes de la science contemporaine. Plusieurs choses seraient à étudier dans ce geste fort de la philosophie d’aujourd’hui. Nous nous attacherons à critiquer séparément, puis ensemble, les deux termes proposés par Meillassoux.

Indications bibliographiques :

  • Meillassoux Quentin ; Après la finitude : Essai sur la nécessité de la contingence. Ed. du Seuil, Paris 2006
  • Harman Graham ; L’objet quadruple : Une métaphysique des choses après Heidegger. PUF, Paris 2010
  • Garcia Tristan ; Forme et objet : Un traité des choses. PUF, Paris 2011
  • Thomas-Fogiel Isabelle ; Le lieu de l’Universel : Impasse du réalisme dans la philosophie contemporaine. Seuil, Paris 2015.
  • Malabou Catherine ; Avant demain : épigenèse et rationalité. PUF, Paris 2014
  • Bitbol Michel ; Maintenant la finitude : Peut-on penser l’absolu ? éd. Flammarion, Paris 2019