LECERF ÉRIC, Simone Weil, entre nécessité et liberté

2020-2021 — Semestre 2
Jeudi 15h-18h
Master ouvert Licence

LECERF ÉRIC
Simone Weil, entre nécessité et liberté

Parmi les philosophes du XXème siècle qui se sont intéressés à la question du travail (Hannah Arendt, Georges Friedmann, André Gorz, Pierre Naville), Simone Weil occupe une place à part dans la mesure où le travail apparaît chez elle comme une mobilisation constante, tout à la fois convergente et conflictuelle, des plans sur lesquels le travail se manifeste comme forme singulière de l’agir humain : sphère des besoins, domaine ontologique de l’expérience, vecteur de la sociabilité et constituant de la (des) valeur(s). Réfutant d’emblée la distinction classique entre travail intellectuel et travail manuel, elle s’emploie à constituer le travail comme fondement d’une spiritualité qui s’exprime dans un excès permanent propre à produire une forme de renoncement qui ne soit en aucune façon de la résignation. Toute pratique du travail, de l’enchaînement mécanique des gestes (ou des pensées) jusqu’à la capacité de mobiliser des ferments de création, deviendra dès lors un enjeu déterminant du conflit qui constitue la société comme telle. Le sujet du travail y apparaît comme sujet paradoxal d’une perte dont la finalité n’est jamais donnée à l’avance, l’attitude elle-même (dans l’agir politique comme dans le travail) prenant le pas sur toute forme de déterminisme historique. Ce sera ainsi dans une tension permanente entre nécessité et liberté que le travail se donnera à penser et qu’il permettra à la philosophie d’être autre chose qu’une simple vue de l’esprit.

Indications bibliographiques :

  • Robert Chenavier : Simone Weil, une Philosophie du travail
  • Joël Janiaud : Simone Weil, L’attention et l’action
  • Eric Lecerf : Attention et vigilance, les deux limites extrêmes du travail chez Simone Weil Nadia Taibi : La philosophie au travail, l’expérience ouvrière de Simone Weil
  • Simone Weil : La condition ouvrière
  • Simone Weil : L’enracinement
  • Simone Weil : Réflexions sur les causes de la liberté et de l’oppression sociale