GRANGÉ NINON, États de l’exception : règle, norme, loi et transgression

2020-2021 — Semestre 2
Jeudi 9h-12h
Master ouvert Licence

GRANGÉ NINON
États de l’exception : règle, norme, loi et transgression

Le voleur, le déviant, le gilet jaune, le dandy...L’exception est ce qui nie la règle. Il nous appartiendra de définir les modalités de cette négation : se former contre elle, la refuser, l’ignorer, la mettre en échec... toutes ces qualifications ne sont pas équivalentes. Mais la règle ne se confond pas avec la norme. Par rapport à la rectitude de la règle et à son aspect descriptif, la norme renforce son aspect prescriptif. On s’intéressera à une philosophie politique qui fait place à l’idée de transgression, qu’elle soit comprise et définie par le droit par exemple, ou bien ignorée et donc facteur de tension, de subversion, ou de puissance. L’idée de transgression, dans cette perspective, joue sur le modèle et l’écart. Sans s’interdire aucun champ disciplinaire (politique, esthétique, sociologie...), on tentera de comprendre les régimes de visibilité et d’invisibilité par rapport à l’idée de modèle et d’écart. Ainsi se déploient différents états d’exception. Le cours se fera sous la forme d’un séminaire incluant des séances d’atelier.

Indications bibliographiques :

  • Agamben, Giorgio, Homo sacer I Le pouvoir souverain et la vie nue Aristote, Éthique à Nicomaque  ; Métaphysique
  • Benjamin, Walter, Pour une critique de la violence
  • Canguilhem, Georges, Le normal et le pathologique
  • Descartes, Méditations métaphysiques
  • Durkheim, Émile, Le suicide
  • Foucault, Michel, Les anormaux  ; Naissance de la biopolitique Multitudes, 2008/3, n°34.
  • Pollak, Michael, Une identité blessée
  • Schmitt, Carl, Théologie politique