WILHELM Perrine, Introduction aux critiques de la culture

Semestre 1
Vendredi 9h-12h
Licence ouvert Master
1ère séance : Vendredi 7 octobre 2022
 
WILHELM Perrine
Introduction aux critiques de la culture
 
Ce cours introductif s’interrogera sur la figure paradoxale et dialectique du critique de la culture depuis Rousseau jusqu’à Anders et Adorno. Quelle est la position du critique de la culture par rapport à l’époque et à la société auxquelles il appartient ? Son refus de sa modernité le place-t-il toujours en porte-à-faux par rapport à ses contemporains (« Heurtant de front tout ce qui fait aujourd’hui l’admiration des hommes, je ne puis m’attendre qu’à un blâme universel », écrit Rousseau au début du Premier discours) ou bien contribue-t-il nécessairement à légitimer ce qu’il critique (le critique de la culture « intègre [sa] différence à la culture organisée au-dessus de laquelle il voulait s’élever et qui a elle-même besoin de la différence pour s’affirmer comme culture », souligne Adorno dans « Critique de la culture et société ») ? Il s’agira également d’examiner les critiques de la culture dans leur multiplicité, la manière dont elles évaluent à chaque fois leur modernité comme crise, point culminant d’une histoire en déclin, et s’opposent, ce faisant, aux idéologies des Lumières et du Progrès.
 
Indications bibliographiques :
Jean-Jacques Rousseau, Discours sur l’origine et les fondements de l’inégalité parmi les hommes – Discours sur les sciences et les arts, Paris, GF, 2018.
Friedrich von Schiller, Lettres sur l’éducation esthétique de l’homme, Paris, Aubier, 1992.
Friedrich Nietzsche, La Naissance de la tragédie, Paris, Folio, 1989.
Georg Simmel, La Tragédie de la culture, Paris, Payot-Rivages, 1993.
Günther Anders, L’homme sans monde : Écrits sur l’art et la littérature, Paris, Fario, 2015.