WASZEK Norbert. Allemand pour philosophes et pour les sciences humaines et sociales

2019-2020
Semestre 1
Mercredi 15h-18h
Licence, Master

WASZEK Norbert
Allemand pour philosophes et pour les sciences humaines et sociales

Ce cours a pour but de familiariser les étudiants avec une variété de textes en allemand. Tous les textes proviennent de la tradition allemande, mais les différents niveaux linguistiques des participants seront pris en compte et tous les documents de travail seront fournis en allemand et en traduction française. Le fait que tous les textes classiques (Kant, Fichte, Hegel...) soient disponibles dans plusieurs traductions permettra de sensibiliser les participants aux questions liées à la traduction : une traduction n’est jamais anodine, elle renvoie à une certaine interprétation des textes, etc.
L’unité thématique de ce semestre s’organise autour de la ‘question sociale’ (soziale Frage), terme qui fut introduit en allemand autour de 1840 - mais le sujet est sans aucun doute déjà présent dans des textes antérieurs. De nombreux textes philosophiques peuvent être compris comme des contributions aux débats sur cette question. Peut-on trouver, chez Kant, des thèses qui préparent le terrain à la conception d’un ‘Etat social’ ? On envisagera la question de la pauvreté et les apories de la société civile chez Hegel ; Les ‘jeunes hégeliens’ (aussi appelés ‘hégéliens de gauche’) et les efforts qu’ils firent pour aller au-delà de leur maître afin de trouver de nouvelles réponses à la question sociale ; Continuité et rupture par rapport à Hegel dans la pensée du jeune Marx... Ce sont quelques exemples d’auteurs qui peuvent être étudiés dans le cadre d’une telle thématique.
Pour les étudiants en sciences humaines et sociales, la thématique ouvre également la voie à l’étude de nombreux textes juridiques, plus précisément constitutionnels : la Constitution de la République de Weimar, puis la Loi fondamentale de la République fédérale d’Allemagne. La première sociologie allemande (autour de 1900, avec des auteurs comme Max Weber et surtout Georg Simmel) s’est aussi tournée vers des questions liées à la pauvreté, la précarité etc.
Il va de soi que le thème de ce cours pourra aussi être décliné de façon à répondre aux souhaits et préoccupations des participants, ainsi en envisageant des penseurs allemands plus contemporains.