RENAULT Matthieu, ALLIEZ Éric, Déclin, effondrement : éléments de philosophie de l’histoire

Semestre 2
Lundi 15h-18h
Master ouvert Licence
 
RENAULT Matthieu, ALLIEZ Eric
Déclin, effondrement : éléments de philosophie de l’histoire
 
« Déclin », « effondrement », ces termes reviennent aujourd’hui hanter la pensée et la pratique politiques dans une ambivalence intrinsèque interdisant, la critique écologique en atteste, de les mettre systématiquement au compte de la « réaction ». Nous nous donnerons pour tâche dans ce cours d’esquisser les contours d’une généalogie croisée des thèmes du déclin des civilisations et de l’effondrement des sociétés, depuis l’Histoire du déclin et de la chute de l’Empire romain (1776-1788) d’Edward Gibbon jusqu’aux tentatives contemporaines de modélisation des causes et processus du collapse (Joseph Tainter, Jared Diamond) en passant par la morphologie historique d’Oswald Spengler dans le Déclin de l’Occident (1918-1922) et par les renversements « de gauche » (marxistes, anticoloniaux, antiracistes) d’une Kulturkritik « de droite ». Nous mettrons alors à l’épreuve l’hypothèse que de ces théorisations se dégage une philosophie de l’histoire qui, loin d’avoir été synonyme d’anti-modernité, aura figuré au long des derniers siècles le double inquiétant des philosophies du progrès ; avec pour paradoxe troublant que cette autre philosophie se serait montrée moins intrinsèquement eurocentrée que son envers libéral, voire révolutionnaire, et partant plus apte, en apparence du moins, à répondre aux desseins d’une « histoire universelle » digne de ce nom.
 
Indications bibliographiques :
Ernst Bloch, Héritage de ce temps, Paris, Payot, 1978 (1935), Partie 3, Appendice, « Les bêtes de proie de Spengler et les jardins relatifs de la culture ».
Jared Diamond, Effondrement. Comment les sociétés décident de leur disparition ou de leur survie, Paris, Gallimard, 2009 (2004).
John Baggot Glubb, The Fate of Empires and Search for Survival, Unckfield, Windmill Press, 2002 (1978).
Oswald Spengler, Le déclin de l’Occident. Esquisse d’une morphologie de l’histoire universelle, 2 vol., Paris, Gallimard, 1959 (1918-1922).