RAMOND Charles, Derrida lecteur de la Critique de la faculté de juger de Kant : La vérité en peinture (1978)

Semestre 2
Jeudi 15h-18h
Licence et Master
 
RAMOND Charles
Derrida lecteur de la Critique de la faculté de juger de Kant : La vérité en peinture (1978)
 
Dans La vérité en peinture, Jacques Derrida propose une lecture minutieuse de la Critique de la faculté de juger, en mettant en avant les nombreux paradoxes qu’elle contient. Il s’attarde surtout sur les apories du « cadre » ou du « hors-d’œuvre » (ou parergon), sur les emboitements réciproques de la Critique de la raison pure et de la Critique de la faculté de juger, sur les définitions du « beau » dans lesquelles se fige un certain « sans », sur la place de l’homme dans cette théorie esthétique, et sur le « sublime ». Le cours consistera en une lecture suivie de l’ouvrage, permettant une présentation générale de la philosophie de Derrida.
 
Textes de référence pour le cours :
Kant, Critique de la faculté de juger, trad. Alain Renaut, Paris, Garnier-Flammarion, nombreuses rééditions.
Derrida, La vérité en peinture, Paris, Flammarion, 1978.
Ramond, Dictionnaire Derrida, Paris, Ellipses, 2016.