Journée d’études. Peuples sans État (suite). 7 déc. 2021

Recherches en Kurdistan, Cachemire, Palestine
(Peuples sans État, suite)
Journée d’études

Mardi 7 décembre 2021
18h00-00h00
(Heure de Paris : UTC+1)
Toutes les zones horaires : https://time.is/compare

Université Paris 8 en ligne
Lien de visioconférence : https://us02web.zoom.us/j/84655573719?pwd=L1drUEI0djZLelA1LzcxVVdXVGxpZz09
N° de salle de réunion Zoom : 84655573719
Mot de passe : L1drUEI0djZLelA1LzcxVVdXVGxpZz09

 

À la suite de la journée d’études « Peuples sans État » organisée en mars dernier, nous vous invitons à une nouvelle rencontre organisée avec des chercheur·e·s et militant·e·s dont les recherches se lient aux situations du Kurdistan, du Cachemire et de la Palestine, ce mardi 7 décembre 2021.
La rencontre discutera des recherches à la fois dans des croisements transdisciplinaires et à travers les frontières, dans l’actualité des études kurdes de la Jineolojî avec notamment la présentation de la Revue Jineolojî, et dans les réflexions autour des savoirs situés des luttes et des féminismes transnationaux et pour la justice et la liberté au Cachemire et en Palestine.

La modernité politique et coloniale de l’unicité de l’État, de la nation, de l’histoire, de l’identité et de la langue a permis aux État d’organiser à leur bénéfice les rapports de production sociale, de classe, de genre, d’origine etc. et ainsi généré autant de frontières.
Nous voulons proposer des perspectives à travers elles qui s’attachent aux autres formes de l’histoire et du récit, à même d’interroger les termes de la recherche, à l’intérieur et à l’extérieur des États existants, là où les conditions de vie et la différenciation des statuts imposés, l’absence de droits, ont donné lieu à l’aspiration à de nouveaux projets sociaux et politiques ouverts sur les mouvements de solidarité transnationaux.

 

Interventions :

  • Yasemin Andan (Académie de Jineolojî / Réseau international de Jineolojî) : « Perspectives de la Jineolojî pour une alternative à l’État-Nation basée sur la démocratie, la libération des femmes et l’écologie » (en anglais)
  • Sarah Marcha (Centre de Jineolojî / Réseau international de Jineolojî) : « Par delà les frontières, le travail de recherches et d’éducation de la Jineolojî »
  • Haskar Kirmizigül (Comité éditorial de la revue Jineolojî / Réseau international de Jineolojî) : « Tisser un autre monde. La Revue Jineolojî » (en kurmancî. Traduction : Sarah Marcha)
  • Béatrice Rettig (LLCP-Paris 8) : « Le langage de l’État »
  • Naji El Khatib (Institut des Humanités Medfil) : « L’État national palestinien : changement de paradigme »
  • Huma Dar (Collège des arts de Californie) : « Hantologie duelle de l’exil apatride versus (in)attention anthropologique militarisée : désorientation et politiques psy d’un passage en tant qu’ami·e » (en anglais)
  • Rabab Abdulhadi (AMED-Université d’État de San Francisco) : « Quels récits ? Savoirs situés et critique de la recherche » (en anglais)

 


 

Cette journée est organisée par les jeunes chercheur·e·s du LLCP-Paris 8 dans le cadre de « L’Archive entre poétique, politique et violence de l’histoire » (MIP ArTeC 2020-2021).
Contact : peuplessansetat@gmail.com

Groupe d’études transglobales
Département de philosophie de l’Université Paris 8
Laboratoire d’études et de recherches sur les Logiques Contemporaines de la Philosophie LLCP-Paris 8
École Universitaire de Recherche (EUR) ArTeC