FALCONIERI Alessandro, Espaces et pouvoir : quel rapport entre une géo-histoire et une philosophie de l’espace ?

Semestre 2
Mardi 18h-21h
Licence et Master
 
FALCONIERI Alessandro
Espaces et pouvoir : quel rapport entre une géo-histoire et une philosophie de l’espace ?
 
Dans un entretien de 1976 pour la revue Hérodote Michel Foucault affirme que « métaphoriser les transformations du discours par le biais d’un vocabulaire temporel conduit nécessairement à l’utilisation du modèle de la conscience individuelle, avec sa temporalité propre. Essayer de le déchiffrer, au contraire, à travers des métaphores spatiales, stratégiques permet de saisir précisément les points par lesquels les discours se transforment dans, à travers et à partir des rapports de pouvoir ». L’objectif de ce cours consiste à interroger le rapport entre les notions d’espace, pouvoir et stratégie dans la pensée foucaldienne entre la deuxième moitié des années soixante et les années soixante-dix. Dans ce cadre on essaiera d’abord d’explorer les articulations possibles entre un usage « métaphorique » des catégories spatiales ou géographiques (région, territoire, milieu, paysage, etc.) et une philosophie de l’espace qui se veut « matérialiste », pour se demander ensuite si est-il effectivement correct de qualifier la pensée de Foucault comme une « philosophie de l’espace ». Cette réflexion nous conduira enfin à questionner les différentes notions élaborées à la même époque par l’École des Annales (« lenteur des oscillations » historiques, « longue durée », « géohistoire », etc.), dont Foucault a souvent reconnu le caractère novateur, mais en manifestant en même temps l’exigence de s’en écarter afin de traiter l’histoire sous un angle d’attaque à la fois antihumaniste, non-téléologique et antidialectique.
 
Indications bibliographiques :
F. Braudel, La Méditerranée et le Monde méditerranéen à l’époque de Philippe II, Paris, Armand Colin, 1949.
F. Braudel, Histoire et sciences sociales : La longue durée, dans Annales. Économies, sociétés, civilisations, n. 4, 1958.
L. Febvre, Combats pour l’histoire, Paris, Armand Colin, 1952.
M. Foucault, Les hétérotopies, Paris, Ed. Lignes, 1966.
M. Foucault, L’archéologie du savoir, Paris, Gallimard, 1969.
M. Foucault, « Questions à Michel Foucault sur la géographie », dans Dits et écrits, vol. III (1976-1979), Paris, Gallimard, 1994, pp. 28-40.