CANY Bruno, POULAIN Jacques et CAMARGO Renata, La philosophie comme esthétique du bonheur

Semestre 1
Mercredi 12h-15h
Master ouvert Licence
1ère séance : Mercredi 5 octobre 2022
 
CANY Bruno, POULAIN Jacques et CAMARGO Renata
La philosophie comme esthétique du bonheur
 
L’anthropologie philosophique du langage n’a pas seulement dégagé l’usage affirmatif des propositions comme condition de présentation perceptive du monde, elle a aussi appris à retracer la dynamique imaginative dans l’usage dialogique des actes de parole. Celle-ci accompagne le bonheur pris à la présentation du monde par la prosopopée (G. d’Humboldt) et retrouve ce dernier dans la présentation illocutoire de l’harmonisation mutuelle du monde commun. Car le bonheur performatif est créatif : il transforme le bonheur de l’accord de parole en y anticipant un accord et un bonheur de vie. Permettant aux interlocuteurs de s’identifier à leurs modes d’existence à la façon dont ceux-ci identifient leur monde à ce qu’ils s’en présentent mutuellement par la parole, il leur permet de juger de la vérité des modes d’existence réalisés en jugeant de la vérité de leurs présentations verbales.
La transfiguration des vérités de connaissances, d’action et de désirs enchaînant les actes de parole dans les dialogues et les modes communs d’existence ainsi générés, se trouve jugée à l’aune de l’objectivité du bonheur mutuel qu’elle parvient à engendrer. Opérant déjà comme une esthétique du bonheur au cœur des dialogues quotidiens, scientifiques et politiques, la philosophie a besoin de tous les arts pour rendre visibles et audibles les résultats de cette lutte créative qu’elle mène depuis toujours contre les échecs d’existence individuels et collectifs : l’inégalité sociale, la destruction du monde et les guerres qui ne cessent de lui opposer « le sérieux du négatif ».
 
Indications bibliographiques :
Arnold Gehlen, L’homme : sa nature et sa position dans le monde, Gallimard, 2020.
Jacques Poulain, De l’homme. Eléments d’une anthropobiologie philosophique du langage, Ed du Cerf, 2001.
Bruno Cany & Jacques Poulain (dir.), L’art comme figure du bonheur, Hermann, 2016.
Garbis Kortian, La vérité comme liberté ou la faculté philosophique de juger, L’Harmattan, 2020.
Cornelius Castoriadis, L’institution imaginaire de la société, Seuil, 1999.
Christoph Wulf, Human Beings and their images. Imagination, Mimesis, Performativity, Bloomsbury Academic, 2022.