CANY Bruno, Jean-François Lyotard, les couleurs de l’anesthétique (II)

Semestre 2
Mercredi 12h-15h
Master ouvert Licence
 
CANY Bruno
Jean-François Lyotard, les couleurs de l’anesthétique (II)
 
Que l’art – y compris littéraire – est réfractaire à toute réduction, catégorie et autre définition. Que le Figural, dans les arts du visible, et la « Quasi-phrase », dans les arts du langage, participent à cette même résistance à l’ontologie, et sont deux noms possibles pour dire cet innommable, voilà qui est entendu.
S’inscrivant, d’autre part, dans la filiation duchampienne, J.-F. Lyotard acte la fin de l’esthétique, telle qu’elle fut conçue dans le sillage des Lumières, pour mieux la refonder sous le nom d’anesthétique, œuvre d’un philosophe « démuni », d’un philosophe écrivain – voilà qui est à clarifier.
Nous étudierons comment ces deux débats se croisent et se recoupent dans son dialogue avec l’œuvre (elle-même dialogique) de Karel Appel à propos de la question de la couleur, « l’art des couleurs est une ascèse où s’enseigne que quelque chose est donné que la pensée n’a pas demandé ».
(Ce cours est une reprise du cours de l’année précédente interrompu après quelques séances.)
 
Indications bibliographiques :
J.-F. Lyotard, Discours, figure, éd. Klins
J.-F. Lyotard, Les transformateurs Duchamp, Leuven University Press 2010.
J.-F. Lyotard, Karel Appel. Un geste de couleur, Leuven University Press 2009.
A.G. Baumgarten, Esthétique, éd. L’Herne 1988.