ANGELINI Andrea, Philosophie politique de la santé : la médecine dans la pensée de Georges Canguilhem

Semestre 1
Jeudi 18h-21h
Licence et Master
 
ANGELINI Andrea
Philosophie politique de la santé : la médecine dans la pensée de Georges Canguilhem
 
La santé, tout comme la pathologie, est une condition qui se définit dans une interaction complexe entre des facteurs organiques, subjectifs, socio-économiques, symbiotiques et environnementaux. La recherche de Georges Canguilhem a vu dans ce problème le pivot théorique d’une contamination féconde entre la réflexion philosophique et la « matière étrangère » de la médecine, qui invoquait néanmoins une perspective historique et politique sur les mutations sociales, scientifiques et technologiques de la modernité. Ce regard théorique inclut une réflexion sur les normes sociales et les transformations du travail à l’âge industriel qui permet de confronter la recherche de Canguilhem à d’autres approches philosophiques et politiques du XXe siècle qui seront également analysées (l’École des Annales, l’École de Francfort, ou encore Georges Friedmann, Louis Althusser, Gilbert Simondon, Yves Schwartz etc.). Nous montrerons enfin la pertinence de la réflexion canguilhémienne sur la médecine et sur la santé individuelle et sociale par rapport aux débats des dernières décennies sur les politiques du soin, la médecine environnementale et la « santé écosystémique », jusqu’aux interrogations soulevées par la multiplication récente des événements épidémiques.
 
Indications bibliographiques :
G. Canguilhem, La connaissance de la vie, Paris, Vrin, 1965.
G. Canguilhem, Le normal et le pathologique, Paris, P.U.F., 1966.
G. Canguilhem, Œuvres complètes, tome V, Histoire des sciences, épistémologie, commémorations 1966-1995, Vrin, Paris, 2018 ; tome III, Écrits d’histoire des sciences et d’épistémologie, Vrin, Paris, 2019.
G. Le Blanc, Canguilhem et la vie humaine, P.U.F., Paris, 2002.
A. Fagot-Largeault, C. Debru, M. Morange (dir.), Philosophie et médecine. En hommage à Georges Canguilhem, Vrin, Paris, 2013.