ALLIEZ Éric, DUBOIS Quentin, L’Effet-Guattari

Semestre 1
Mardi 18h-21h
Séminaire semi-intensif (tous les 15 jours + intensif à l’intersemestre)
Master ouvert à la L3
 
ALLIEZ Éric, DUBOIS Quentin
L’Effet-Guattari
 
Ce séminaire sera consacré à la pensée de Félix Guattari. Il s’agira, au travers de ses premiers textes en Psychanalyse et transversalité et des échafaudages sémiotiques de La Révolution moléculaire qui leur succèdent, de se saisir de la critique politique du structuralisme qu’effectue Félix Guattari et qui lui sert de point de départ dans l’élaboration progressive d’une micro-politique du désir, sans cesse enrichie par les discussions avec l’anthropologie et la linguistique. La recherche guattarienne se fixe comme tâche la mise au jour d’un nouveau concept d’énonciation irréductible à l’approche lacanienne en termes de signifiant, et la production de nouveaux agencements collectifs tournés vers une hétérogenèse machinique servant à la refondation de nouvelles pratiques sociales. Nous nous proposons d’examiner dans les recherches de Guattari certains de ses points de fuite, touchant à la mise en place d’un « nouveau paradigme esthétique » et aux transformations du projet de schizoanalyse en direction des « territoires existentiels ». Il s’agira à la fois de les réinscrire dans leur déploiement historique et de les soumettre à un questionnement critique mené du point de vue des nécessités du présent.
Par ailleurs, ce séminaire s’inscrit dans la perspective des trois journées organisées à Paris 8 Guattari+30 (https://chaosmosemedia.net/2022/04/06/guattari30/) qui auront lieu du 20 au 22 octobre 2022.
 
Indications bibliographiques :
Félix Guattari, Psychanalyse et transversalité (1972), rééd. Paris, La Découverte.
Félix Guattari, La révolution moléculaire (1977), rééd. Paris, Éditions Amsterdam.
Félix Guattari, Cartographies schizoanalytiques, Paris, Galilée, 1989.
Félix Guattari, Chaosmose, Paris, Galilée, 1992.