PINGEOT Mazarine. Constitution de la rationalité contemporaine

2019-2020
Semestre 2
Vendredi 9h-12h & 14h-17h (sur 8 séances)
Master

PINGEOT Mazarine
Constitution de la rationalité contemporaine

Nous sommes entrés dans des phases nouvelles du développement de la modernité, que l’on peut saisir sous les appellations de post-modernité, d’hyper-modernité ou encore d’ultra-modernité. Dans les dernières décennies du XXè siècle, l’effondrement des « méta-récits » a pu être compris comme l’entrée dans une phase de « post- modernité » (Lyotard) : crise des schémas narratifs totalisants et globaux, critiques de l’idée de progrès, échec des utopies révolutionnaires. Par ailleurs, le désenchantement vis-à-vis des idéaux séculiers que la modernité avait érigés en nouvelle certitude peut être saisi sous le concept d’ultra-modernité (J.P. Willaime). À ces phénomènes s’ajoutent ceux d’une hyper-modernité (G. Lipovetsky) qui se caractérise par la radicalisation des trois logiques constitutives de l’âge moderne que sont la techno-science, le marché, l’individu. Pour comprendre ces nouvelles phases de la modernité, nous reviendrons sur la genèse et la constitution de la rationalité moderne et en particulier sur les différentes formes de la rationalité critique.