LECERF Éric. Rencontres fortuites entre intuition et attention

2019-2020
Semestre 2
Jeudi 15h-18h
Licence, Master

LECERF Éric
Rencontres fortuites entre intuition et attention

Dans le panthéon des concepts philosophiques, l’intuition occupe une place à part. Moins évanescente que l’esprit qui conserve de ses origines un fond religieux, mais plus incertaine que la connaissance qui a espéré s’en délivrer en épousant la cause du positivisme, l’intuition ne saurait être interrogée comme n’importe quel autre attribut du penser. Elle en constitue une sorte de mobile, au deux sens du terme. D’une part elle nous est donnée sous cette forme exemplaire d’accès à la vérité qui est le but de toute pensée philosophique ; d’autre part elle est mouvante, c’est-à-dire fugitive, difficilement saisissable par le langage et pourtant conçue comme vecteur premier d’une certitude ouverte, étrangère à tout dogme.
Alors que notre époque est marquée par un désir effréné d’immédiateté, il nous paraît important d’interroger à nouveaux frais ce concept d’intuition. À travers la lecture des approches divergentes de ce concept posées par Descartes, Kant et Bergson, nous souhaiterions étudier sous quelle(s) condition(s) l’intuition se nourrit de l’expérience, ce qui nous amènera à poser la question de l’attention sous forme d’une inquiétude contemporaine. Ce pourrait être l’hypothèse de base de ce séminaire, si l’aliénation se distingue des autres formes de domination en ceci qu’elle nous laisse l’illusion d’être libres, elle ne saurait faire écran entre nous et le réel sans que l’intuition ne soit pervertie.

Indications bibliographiques :

  • Henri Bergson : Introduction à la métaphysique (La pensée et le mouvant)
  • Henri Bergson : L’intuition philosophique (La pensée et le mouvant)
  • René Descartes : Règles pour la direction de l’esprit
  • Emmanuel Kant : De la forme et des principes du monde sensible et du monde intelligible
  • Emmanuel Kant : Prolégomènes à toute métaphysique du futur