Ruby FAURE (LEGS-Paris 8)

Ruby Faure est doctorant.e en philosophie et en études de genre au LEGS (Paris 8), sous la direction de Marie-Dominique Garnier et Guillaume Sibertin-Blanc. Ses recherches s’intéressent à la généalogie coloniale des catégories sexuelles européennes entre 1869 et 1912. Iel anime des séminaires d’études queer/trans, à Paris 8, dans le département département d’Etude de Genre et dans le département de Philosophie.

Contact : faure.ruby@gmail.com

Présentation de la thèse

Ce projet de recherche s’intéresse au dispositif moderne/colonial de la sexualité tel qu’il émerge dans les formations impériales européennes – et plus spécifiquement en France - dans la seconde partie du 19e siècle et au début du 20e siècle ; en proposant une généalogie des connexions intimes entre l’émergence des perversions sexuelles en Europe et l’expérience coloniale. Il s’agit de penser les liens encore peu explorés entre la prolifération des discours sur la sexualité en Europe et les politiques de racialisation solidaires de l’expansion impérialiste. Ce travail prend appui sur une analyse épistémologique des savoirs médicaux déployés au sein de l’Empire français, mais aussi sur une lecture de la colonialité des narrations élaborées par les déviant.e.s du genre et de la sexualité.

Activités scientifiques

Publications

Communications scientifiques

  • « Quelques visions anales sur la sexualité moderne/coloniale : quand les médecins français mettent la main sur (dans) les anus dilatés (1857-1896) », 26 mai 2021. Intervention dans le cadre de la journée d’étude « Les miroirs d’Hippocrate », Université Paris Est Créteil.
  • « Au/tour de Foucault : notes pour une histoire décoloniale des sexualités européennes », 22 novembre 2021. Intervention dans le cadre du colloque « Pour une histoire féministe et décoloniale de la philosophie », à l’Université de Toulouse Jean Jaurès.
  • « Du trouble, encore du trouble : (im)possibilités de l’homosexualité masculine blanche dans l’Europe impériale (1869-1912) », 14 mars 2022. Intervention dans le cadre du colloque « Enquêter sur la subjectivation politique : théories, méthodes, matériaux », Université Paris Cité.
  • « Les émotions qui traversent mon corps de lecteurice », 19 avril 2022. Intervention dans le cadre du séminaire du LEGS « La savante et le politique », et de la séance “Recherche et militantisme* : questionnements, stratégies, et difficultés”, Université Paris 8.

Participation à l’organisation ou l’animation d’activités de recherches

  • Juin 2022, lancement de l’appel à contribution « Tordre les théories queer : pensées antiracistes et décoloniales », coordonné avec Nur Noukhkhaly & Ghiwa Sayegh, pour la revue « Genre, Sexualité & Société ».
  • 15 janvier 2022, organisation de la table ronde « Actualité des luttes transféminines en France », avec Luciole Cantournet, à l’Université Paris 8.