RENAULT Matthieu, Alexandra Kollontaï : le communisme des sexes

Semestre 1
Lundi 15h-18h
Licence ouvert Master
Exceptionnellement la 1ère séance, le lundi 26 septembre, aura lieu en visioconférence : https://univ-paris8.zoom.us/j/2838168047
 
RENAULT Matthieu
Alexandra Kollontaï : le communisme des sexes
 
Féministe révolutionnaire du début du XXe siècle, actrice de premier plan de la révolution de 1917, Alexandra Kollontaï est aujourd’hui connue et reconnue pour sa critique de l’institution du mariage enchaînant les femmes au travail domestique, sa défense précoce de l’amour libre ou « amour-camaraderie », ses attaques contre le « féminisme bourgeois » et ses proto-arguments sur la non-mixité, qui font d’elle une pionnière d’un féminisme matérialiste pour lequel la libération des femmes était intimement liée à l’émancipation des classes laborieuses sans lui être nullement inféodée. On remarque plus rarement que ces revendications reposaient toutes sur l’exigence fondamentale d’une « révolution dans la vie quotidienne » appelant une abolition radicale des structures familiales, un « dépérissement de la famille » conçu comme l’inévitable corollaire du dépérissement de l’État et qui ne pouvait être réalisé qu’à travers la socialisation intégrale de la sphère reproductive. C’est la genèse de cette idée d’un communisme des sexes, irréductible au fantasmatique communisme sexuel décrié par Lénine et d’autres, que nous nous attacherons à retracer, en restituant l’essentielle part utopique d’une telle communisation de la vie mais aussi sa part dystopique, incarnée dans la menace d’une biologisation de la communauté.
 
Indications bibliographiques :
Alexandra Kollontaï, Marxisme et révolution sexuelle, Paris, La Découverte, 2001.
Alexandra Kollontaï, « Thèses sur la morale communiste dans le domaine des relations conjugales » (1921), Comment s’en sortir (commentsensortir.wordpress.com), n° 5, 2017.
Alexandra Kollontaï, Autobiographie, suivie de Les amours des abeilles travailleuses, Paris, Berg-Belibaste, 1976.
Cathy Porter, Alexandra Kollontai. A Biography, Londres, Virago, 1980.
Enzo Traverso, Révolution. Une histoire culturelle, Paris, La Découverte, 2022, chap. 2 : « Corps révolutionnaires ».