Loreline COURRET (ATER)

Loreline Courret rédige une thèse de philosophie intitulée De Blanchot à Deleuze et Guattari, la pensée en tension. Pour une théorie intensive de la littérature entre l’Université de Paris 8 et l’Université de Lille 3 sous la direction de Guillaume Sibertin Blanc et Philippe Sabot (Année d’inscription en thèse : 2015).
 

Champs de recherche :

  • Deleuze et Guattari, clinique et littérature, littérature et politique,
  • Roman francophone du XX° ; Sony Labou Tansi, Pierre Guyotat
  • Philosophie & littérature. Anthropologie de la littérature
  • Épistémologie et histoire du structuralisme, linguistique, théorie de l’énonciation

Contact : lorelinecourret@yahoo.fr

Publications

  • « Grammaire générale », « Procédé », « La Grande Etrangère », in Dictionnaire Foucault, sous la dir. de Fabrice de Salies, Robert Laffont. A paraître.
  • « Kafka, pour une littérature mineure », « Fonction-K », « Louis Wolfson », in Dictionnaire Deleuze, sous la dir. de Dorian Astor, Robert Laffont. À paraître.
  • « Avoir l’État au ventre. Propositions pour une micropolitique sonyenne », in Études littéraires Africaines, Metz. Décembre 2020.
  • « Bakhtine-Vološinov. L’apport de la linguistique soviétique à la schizo-analyse », in META : Research in Hermeneutics, Phenomenology, and Practical Philosophy, 2019, Iasi, Roumanie ? « Existe t-il une philosophie marxiste du langage ? ». Sous la dir. de Evgeny Blinov et de Oleg Bernaz. A paraître

 Interventions & Séminaires

  • «  Signes familiaux & Signes d’État : anthropologie et littérature du ventre à partir de Machin la hernie de Sony Labou Tansi », séminaire dirigé par Guillaume Sibertin-Blanc et Quentin Mur, « Les Anthropologies de l’Anti-Œdipe : africaines, amazoniennes, mélanésiennes », le 10 décembre 2018, à l’Université Paris 8 – Saint Denis.
  • « Renverser la carte : la contre-poétique d’Édouard Glissant », Journée d’études internationale « Perdre le Nord : Territoires, subjectivation et épistémologies dans le Sud Global », organisée par Lucia Belloro et Anabel Aguera, le 13 octobre 2018 à l’Université Paris 8 – Saint Denis, en partenariat avec L’institut des Amériques, IEHAL-CREDA.
  • « Avoir l’État au ventre : une lecture politico-clinique de Machin la Hernie de Sony Labou Tansi », « Littérature(s) et culture(s) du/des Sud(s) : nouvelles perspectives », Journées Doctorales, 20 et 21 avril 2018 à l’Université de Lorraine (Metz).
  • « Hermann Melville : essai de lecture décoloniale ». « Penser les décolonisations », du laboratoire ERRaPhiS de l’Université de Toulouse 2 Jean-Jaurès et le Centre de Philosophie du Droit (CPDR) de l’Université catholique de Louvain ; Journée d’études « Les philosophies autres », 25 octobre 2017.
  • « Pierre Guyotat : schizophréniser la littérature », 9° Congrès annuel de la Société Internationale de Psychanalyse et de Philosophie, New School for Social Research, New York, novembre 2016.
  • Séminaire doctoral de l’équipe ERRAPHIS, animé par Guillaume Sibertin-Blanc ; intervention « Signe intensif et théorie intensive de la langue » ; intervention « Foucault, Deleuze : les procédés » (2015-2017)
  • Séminaire « Emma c’est nous », organisé par Anne Coignard (ERRAPHIS° et Létitia Mouze (ERRAPHIS)/ « Noirceur de Jean-Patrick Manchette », 19 décembre 2014, intervention dans le cadre du séminaire « Emma, c’est nous », organisé par Anne Coignard et Létitia Mouze (EA ERRAPHIS). « La lettre mécréante : réflexion sur l’illisible dans la Route des Flandres de Claude Simon », 9 janvier 2014.
  • 2013-2014 : Création de la revue Kénose, avec A. Berafta et G. Molin ; membre du comité éditorial de la revue.

 Organisations scientifiques

  • Membre depuis 2016 de la Société Internationale de Psychanalyse et de Philosophie (ISPP)
  • Co-organisation de la journée d’études du séminaire « Emma, c’est nous », avec Anne Coignard et Létitia Mouze, invité : Philippe Sabot, 10 mars 2017 : « Littérature, expérience, éthique » et « Typologie des lectures philosophiques ».

Télécharger CV complet