LECERF Éric, Un réel en excès, aux confins du cinéma et de la philosophie

Semestre 2
Jeudi 12h-15h
Licence ouvert Master
 
LECERF Éric
Un réel en excès, aux confins du cinéma et de la philosophie
 
Au panthéon des concepts sournoisement évidents, le réel occupe une place de choix. Là où il paraît s’imposer, une simple ressaisie de nos perceptions nous met devant ce constat évident : c’est toujours d’une relation dont nous parlons, là où le réel s’apparente plutôt à une ligne d’horizon fuyante. Le cinéma, plus que tout autre art, s’est employé à mobiliser cet espace qui nous fait participer d’un réel qui nous englobe et dont chacun de nous paraît cependant voué à se sentir l’entité absolue. Au-delà même des inventions techniques qui ont permis l’avènement du septième art, il demeure dans son rapport au réel, profondément marqué par les innovations littéraires du dix-neuvième siècle rassemblées sous le titre de romantisme. C’est néanmoins sous d’autres formes que celles mobilisées par l’analyse littéraire que la philosophie s’est employée à initier une lecture de cette matière.
Dans ce séminaire, nous croiserons analyses de films et de textes écrits par des cinéastes. À travers des exercices réguliers, nous nous emploierons à étudier comme ces auteurs s’y prennent pour poser un problème qui soit source d’une mise en question du réel au-delà du schème traditionnel de la représentation.
 
Indications bibliographiques :
Jacques Aumont : À quoi pensent les films
Raymond Bellour : Le corps du cinéma
Gilles Deleuze : Image mouvement & Image temps
Siegfried Kracauer : Théorie du film & De Caligari à Hitler
Jacques Rancière : Les écarts du cinéma & La fable cinématographique