Histoire et Orientation Philosophique

Le Département de philosophie de l’Université Paris 8 est habilité à délivrer au sein des domaines « Art » et « Lettres, Sciences humaines, Sciences sociales » de l’Université de Paris 8 une mention de master « Philosophie  » dont les deux parcours : « Analyse et critique des arts et de la culture  », « Analyse et critique des mondes juridiques, sociaux et politiques » reflètent l’esprit des recherches qui se poursuivent en son sein depuis sa fondation à l’initiative de Michel Foucault et de François Châtelet et qu’ont illustré par leurs écrits Gilles Deleuze, Jean Borreil, Jean-François Lyotard, René Schérer, Jacques Rancière, Alain Badiou, Daniel Bensaïd.
 

L’originalité de ces recherches tient avant tout à l’attention que les enseignant·e·s chercheur·e·s du département portent à accueillir, sous l’effet de délimitations retracées du philosophique et de son dehors, l’émergence d’objets, de formes et de lieux souvent inédits de l’investigation philosophique.
La philosophie n’est pas condamnée à demeurer au sein de relations héritées avec des questions, des territoires ou des méthodes qui lui auraient été reconnus comme siens. Elle a comme institution et comme activité une vocation égale à conserver la mémoire des lieux et des temps où elle a forgé son âme critique en même temps que sa puissance auto-fondatrice, et à nourrir la conscience que son origine se situe tout autant dans la non-philosophie, dans les pensées qui se profilent à l’horizon des sciences, des arts, de la politique. Menant sur ce chemin double devant les risques premiers du jugement et devant les écarts subjectifs des aventures de pensée, elle contraint aussi bien à conférer le trait du natal à des ailleurs géographiques, historiques, disciplinaires, et à entraîner dans des limites dépaysantes les doctrines et les textes les plus familiers.

Investissant cette relation à la fois pure et impure de la philosophie à elle-même comme chance de transformations et de déplacements du travail de la pensée, les enseignements et les recherches du département font insister un geste aujourd’hui repris dans un nombre croissant d’universités et de pays, et pris en compte par eux à côté des perspectives bien identifiées de l’histoire de la philosophie ainsi que des courants phénoménologique, herméneutique, analytique. Opposant à l’injonction ordinaire des univers culturels demandant à la pensée de « se faire monde » une résistance plus forte que n’ambitionnent généralement de le faire les philosophies pragmatiques attachées à réduire les figures d’hétérogénéité au sein des structures logico-mathématiques du langage et de l’action ou les philosophies herméneutiques se vouant à les maîtriser dans des logiques et éthiques du consensus, ils s’obligent à explorer systématiquement les ressources critiques de la philosophie contemporaine et des pratiques humaines et sociales capables de retenir les aventures réelles du présent de s’identifier spontanément aux partages préformés des vies et des pensées, aux existences organisées sous l’état selon le réseau donné des liens économiques et juridiques, aux représentations artificieuses et rassurantes de la modernité.

Soutenue par le Laboratoire d’études et de recherches sur les logiques contemporaines de la philosophie et rattachée à l’école Doctorale Pratiques et théories du sens ainsi qu’à l’UFR Arts, philosophie, esthétique, cette mention de Master Recherche et Professionnalisant permet l’insertion des études et recherches thématiques qu’elle favorise au sein des perspectives définies pour le Doctorat de philosophie ainsi que dans celles développées notamment par les formations de psychanalyse, études féminines, langues et littératures, arts et esthétique, histoire, science politique, sciences de l’éducation dans le cadre d’équipes de recherches voisines de deux écoles doctorales : « Pratiques et théories du sens », « Arts ».

Les études proposées dessinent un cursus combinant :
- Une formation à la créativité conceptuelle de la philosophie contemporaine. - Une étude approfondie des problématiques historiques et théoriques qui confèrent aux déplacements expérimentés par la philosophie contemporaine leur sens et leur efficacité.
- Une introduction aux dynamiques qui agissent au présent, avec le soutien de la philosophie, dans les transformations et pensées des sciences, de la politique et des arts.

Elles ont pour objectifs scientifiques de mobiliser dans la connaissance de son environnement international la constellation scientifique apparue dans une figure de la philosophie française contemporaine à la frontière de la tradition historique de la philosophie et des nouveaux territoires de pensée institués par les sciences humaines et sociales ainsi que par la création en arts pour :
- Produire des intelligibilités nouvelles au sujet des objets étudiés par l’investigation contemporaine sous les noms de science, de politique, de social, d’esthétique (objectif théorique).
- Contribuer à l’analyse des formes de description, conceptualisation et écriture qui accompagnent la constitution sous ces noms d’objets d’études et de systématisations scientifiques (objectif épistémologique).
- Tirer les conséquences de la découverte des performatifs de la parole pour les faire échapper à la neutralisation qu’en opèrent les philosophies des speach acts, les rendre à leur puissance réflexive et critique dans les champs de l’existence humaine, des sciences et des institutions de la culture. Agir au sein des transformations de la philosophie et des circulations entre discours savants et compétences ordinaires qui se produisent au contact des sciences, des expériences sociales et politiques, des arts contemporains (objectif pratique et professionnalisant).

Elles ont pour objectifs pédagogiques de proposer :
- Un cursus d’études en philosophie développant fortement l’orientation contemporaine de la philosophie, l’épistémologie et la critique réflexives des sciences humaines et sociales, l’interculturalité, l’ouverture sur la créativité au sein des champs du social, du politique, de l’esthétique, et offrant une orientation vers la recherche aux étudiant·e·s titulaires de la licence de philosophie de l’Université de Paris 8 ou d’autres universités.
- Une base méthodologique et théorique forte permettant à des étudiant·e·s venus d’autres cursus que celui de la philosophie, ainsi qu’à des étudiant·e·s engagé·e·s dans la vie professionnelle et ayant parfois acquis des compétences élevées dans le domaine des sciences et des techniques, du monde social ou des arts, de s’engager dans des recherches novatrices sur les objets qu’ils et elles souhaitent approfondir en s’aidant de la conceptualité philosophique.
- Un pôle d’attraction pour les étudiant·e·s européen·ne·s et internationaux·ales qui souhaitent renforcer leur connaissance de la philosophie française contemporaine, mener des recherches à son sujet ou selon ses orientations, rejoindre des équipes de recherches travaillant selon cette perspective.

Elles ont pour objectifs professionnels d’offrir :
- Un cursus attentif aux conditions d’études d’étudiant·e·s salarié·e·s ou voué·e·s à des emplois précaires, notamment dans le Nord-Est parisien, et autorisant l’organisation de parcours individualisés menant un nombre significatif d’entre eux et elles vers l’obtention de crédits européens et le succès à des concours, ainsi que l’intégration dans les milieux de l’édition, de la presse, de la mode, de l’action sociale, artistique ou culturelle.
- Une poursuite d’études pour les professeur·e·s de philosophie de lycées ou de classes préparatoires de la région parisienne ainsi que pour les personnels d’organismes internationaux du monde de la culture et de la politique souhaitant concrétiser à l’occasion d’une recherche et dans le cadre d’un cursus diplômant un niveau de formation déjà élevé susceptible de favoriser leur carrière.
- Un parcours menant vers le doctorat, ayant pour vocation de former de jeunes chercheur·e·s dans des domaines de recherches innovants et de favoriser leur insertion dans des carrières universitaires, et de valoriser les collaborations internationales du département de philosophie de l’Université de Paris 8 en certifiant et nouant des liens d’avenir avec les élites universitaires de pays étrangers.

La mention de master Philosophie s’inscrit dans deux domaines de formation et de compétence de l’université de Paris 8 : « Arts » et « Sciences humaines et sociales ». Cette double inscription répond à la fois à une exigence et à une demande.

L’exigence est celle du principe, heuristique et pédagogique, d’inter- et de trans-disciplinarité qui commande cette formation. En faisant notamment communiquer la culture artistique et la culture scientifique – que traverse, transversalement, le concept moderne de réflexion critique – la présente formation entend se situer résolument au cœur des mutations en cours (technologiques, scientifiques, sociales, politiques, culturelles), qui affectent en particulier les champs des savoirs et les limites disciplinaires habituellement admises, et appellent des recherches ouvertes et plurielles, à la hauteur de la nouvelle complexité, aptes à y identifier les vrais enjeux.

La demande est celle qui s’adresse au département de philosophie de l’Université Paris 8 de la part du public d’étudiant·e·s, dont la formation appartient aussi bien à l’horizon artistique (plasticien·ne·s, architectes, cinéastes, designers) qu’à l’horizon scientifique (ingénieurs, sociologues, psychologues, historiens). Bon nombre d’entre eux et elles exercent déjà dans la vie active des professions artistiques ou scientifiques, et cette formation de niveau master est pour eux et elles l’occasion de mener une recherche (et d’acquérir ou de consolider une attitude de recherche) dépassant leurs connaissances fragmentées ou spécialisées (notamment par le dialogue interdisciplinaire) et susceptible de rejaillir sur l’exercice de leurs métiers, la compréhension de leurs fins et l’élaboration de leur devenir.