Groupe de lecture. Lire et travailler Derrida (Jeunes chercheur·e·s) 2022-2023

Séminaire du LLCP
Groupe de lecture « Lire et travailler Derrida »
 
 
Le groupe de lecture Lire-travailler Derrida, créé depuis 2013, regroupe des doctorants et des docteurs de différentes universités ainsi qu’un public non exclusivement universitaire. Les membres tournent au fil des années. Ils se sont réunis d’abord dans les locaux de l’ENS, puis de l’EHESS, avant d’être accueillis depuis l’année dernière à Paris 8 par le LLCP.
Nous avons choisi cette année de travailler le séminaire « Hospitalité Vol. I » de 1995 - 1996. L’atelier, ouvert à tou(te)s, est consacré au commentaire de chacune des séances du séminaire que les participant(e)s seront supposé(e)s avoir lues avant de venir.
 
 
Hospitalité, Volume I (1995-1996)
 
Qu’appelle-t-on un étranger ? Comment l’accueille-t-on ? Comment le refoule-t-on ? Quelle différence entre un autre et un étranger ? Qu’est-ce qu’une invitation, une visite, une visitation ? Comment la notion de l’étranger s’inscrit-elle dans la langue ? Quelle est son histoire européenne, et d’abord grecque ou latine ? Comment se distribue-t-elle dans les espaces de la parenté, de l’ethnie, de la Cité, de l’État, de la nation ? Comment analyser aujourd’hui, notamment en France et en Europe, la pertinence et les enjeux de l’opposition ami/ennemi ? Compte tenu de mutations technologiques (par exemple dans la structure et la vitesse de la communication), qu’en est-il des frontières, de la citoyenneté, des droits dits du sol ou du sang, des populations déplacées ou déportées, de l’immigration, de l’exil ou de l’asile, de l’intégration ou de l’assimilation (républicaine ou démocratique), de la xénophobie ou du racisme ?
 
Ces questions sont travaillées par Jacques Derrida à travers des lectures croisées de grands textes classiques (de la Bible, de Sophocle ou de Platon ­– et surtout du fameux article de Kant sur le droit cosmopolitique à l’hospitalité universelle dans Vers la paix perpétuelle) et modernes (de Heidegger, de Benveniste sur l’ipséité ou sur le rapport hospes/hostis, d’Arendt sur le déclin de l’État-nation, de Roberte ce soir de Klossowski), mais aussi à propos de débats en cours au sujet de l’immigration ou du droit d’asile en France et en Europe. La réflexion préliminaire de Derrida dans cette première année de son séminaire « Hospitalité » est structurée par la distinction rigoureuse, quoique sans opposition, entre deux logiques hétérogènes qui risquent toujours de se pervertir l’une l’autre : celle d’une hospitalité stricte et conventionnelle (toujours finie, conditionnelle et subordonnée à la maîtrise du chez soi ou de l’ipséité) et l’idée d’une hospitalité inconditionnellement ouverte à l’arrivant.
 
 
Séances (séminaire en ligne + 3 séances en présentiel) : 1 jeudi sur 3, du 10 novembre 2022 au 15 juin 2023, de 18h à 20h.
 
Programme :
 
10 novembre 2022 Première séance. Le 15 novembre 1995 + Appendice 1 (zoom) 
24 novembre 2022 Deuxième séance. Le 13 décembre 1995 (zoom) 
15 décembre 2022 Troisième séance. Le 20 décembre 1995 (présentiel + zoom) 
12 janvier 2023 Quatrième séance. Le 10 janvier 1996 + Appendice 2 (zoom) 
26 janvier 2023 Cinquième séance. Le 17 janvier 1996 (zoom)
16 février 2023 Séance de discussion (zoom)
9 mars 2023 Sixième séance. Le 7 février 1996 (zoom)
30 mars 2023 Septième séance. Le 14 février 1996 (présentiel + zoom)
27 avril 2023 Huitième séance. Le 21 février 1996 (zoom)
25 mai 2023 Neuvième séance. Le 6 mars 1996 (zoom)
15 juin 2023 Annexe 1 et 2 (présentiel + zoom)
 
 
Organisateurs 2022-2023 : Marta Hernandez Alonso (martahernandezalonso@hotmail.com), Breno Isaac Benedykt (breno.benedykt@usp.br), Yi Chen (jude82514@gmail.com), Giustino De Michele (giustinodemichele@gmail.com), Elias Jabre (eliasjabre@yahoo.fr), Alžbeta Kuchtová (alzbet.kuchtova@gmail.com), Alejandro Orozco (alexor21@hotmail.com).