Baptiste LOREAUX (LLCP-Paris 8)

Baptiste Loreaux est normalien, agrégé de philosophie, et doctorant de philosophie de l’Université Paris 8. Sa recherche de thèse de doctorat conduite sous la direction de Pierre Cassou-Noguès, porte sur les rapports entre la métaphysique occidentale et la cybernétique (Année d’inscription en thèse : 2021).

Contact : batloreaux@gmail.com

Résumé du sujet de thèse : Ce travail a pour sujet le groupe des cybernéticiens, dont le projet nait en 1943, le nom en 1948, et qui se structure à partir de 1946 autour d’un cycle de conférences interdisciplinaires qui ont lieu à la fondation Macy de New York, avant de se séparer en 1953. « Cybernétique » est le nom d’une science censée intégrer les savoirs régionaux à l’aide du paradigme alors naissant de l’information. Ce projet vise à prendre au sérieux les très nombreuses références à la tradition philosophique qui jalonnent les réflexions cybernétiques : si les cybernéticiens ont besoin de se référer à cette tradition, c’est qu’ils se posent des questions d’essence (dont la première est : qu’est-ce que l’information ?) et qu’ils ont conscience que leurs tentatives pour répondre à ces interrogations viennent subvertir les frontières ontologiques qui séparent classiquement l’animal, la machine et l’esprit. La plupart des citations convoquent une position ontologique pour en proposer la réforme. Le but de ce travail est alors, à partir de l’étude précise du moment cybernétique dans son dialogue avec l’histoire de la philosophie, de forger de nouveaux cadres conceptuels, et de nourrir une réflexion philosophique qui permette d’appréhender la singularité ontologique des techniques de l’information, dont les avancées les plus récentes marquent le retour explicite sinon d’inventions du moins de problématiques cybernétiques, un temps oubliées (les programmes d’Intelligence Artificielle de type deep learning, la robotique réactive, l’ordinateur quantique).