Appel à participations / contributions : « L’archive entre poétique, politique et violence de l’histoire » 2ème semestre 2020-2021

L’archive entre poétique, politique et violence de l’histoire
Appel à participations / contributions
 
L’archive entre poétique, politique et violence de l’histoire aborde les enjeux de l’archive à travers un cycle de rencontres et d’interventions transfrontalier, avec la réalisation d’une archive orale en ligne des propositions d’approches historiques, théoriques et poétiques, des échanges et discussions, et l’élaboration d’un corpus documentaire associé.

Dans la rencontre avec les chercheur·e·s confirmé·e·s et jeunes chercheur·e·s venu·e·s de différents horizons sollicité·e·s à présenter leurs recherches, l’activité souhaite accueillir d’autres démarches de recherche qui associent la problématique de l’archive comme partie intégrante de la recherche.

Le tournant archival n’a eu que peu d’impact en France en dehors des études féministes, des études de genre et en art, qui ont tour à tour alimenté et emprunté les références et les méthodologies de la microhistoire, de l’history from bellow, de l’archive orale et de l’archive vivante, tout comme l’analyse et l’enquête militante qui ont accompagné plusieurs générations de luttes sont souvent considérées comme peu objectives.

L’approche par une poétique et une politique de l’histoire reliant des corpus de la mémoire individuelle et collective, et suivant des inter- et transdisciplinarités, en associant l’analyse et la création réouvre le problème de l’archive en tant qu’objet éminemment dépendant des États et des institutions.
Elle permet de réfléchir depuis les marges d’une histoire de la modernité indissociable de la forme des État-nations que nous connaissons et de leurs généalogies coloniales, et depuis les mouvements de résistance pour lesquels un faire retour sur le passé, et l’ouverture à d’autres futurs à venir, prennent pour point de départ une inadéquation au présent. Elle ouvre au singulier, et à l’examen critique où l’approche au plan épistémologique peut être reliée à une approche politique : si l’examen critique de l’Histoire comme histoire homogène et linéaire est nécessaire, celui de ses expressions postmodernes l’est tout autant, lorsque l’effacement de l’histoire, la violence, le creusement des inégalités, et d’autres phénomènes liés à la globalisation ont été ensemble.

Nous nous saisissons des réflexions sur l’histoire, des philosophies de l’archive, et de leurs affinités avec les formes de la création littéraire et en art, pour associer l’analyse, les situations d’engagement dans la recherche, et la création comme modalité de réalisation dans les formes d’expression qui l’accompagne.
 
Le projet peut être rejoint en distantiel/présentiel à un rythme hebdomadaire ou mensuel (tous les jeudis à 15h ou un jeudi par mois toute la journée) au second semestre 2020-2021.
4 mars 2021 : Journée d’études « Peuples sans États » (l’archive entre poétique, politique et violence de l’histoire).
19 juin 2021 : Journée d’études « Au-delà de l’archive » (l’archive entre poétique, politique et violence de l’histoire).
 
Ce projet est soutenu par le Département de philosophie et le Laboratoire d’études et de recherche sur les Logiques Contemporaines de la Philosophie de l’Université Paris 8, et l’École Universitaire de Recherche Artec (MIP 2020-2021). Il est ouvert aux masterant·e·s, doctorant·e·s, jeunes chercheur·e·s et auditeur·trice·s libres avec une perspective transdisciplinaire.
Les participant·e·s peuvent se manifester auprès du groupe d’Information / Participation jusqu’au 25 janvier 2021 – prolongé jusqu’au 15 février 2021 pour participation à la continuité du projet ou jusqu’au 25 avril 2021 pour participation à la journée d’études de juin 2021.
 
Information / Participation :
Guillaume Sibertin-Blanc (sibergui@wanadoo.fr), Béatrice Rettig (bea.rettig@gmail.com), Amir Kianpour (amir.kianpour@gmail.com), Mansur Tayfuri (m.teifuri@gmail.com).
 
Les modalités d’organisation respectent les règles sanitaires liées à la pandémie de Covid-19.