ALFONSI Julie, Lectures féministes du travail : contribution à une économie politique du néolibéralisme

Semestre 2
Jeudi 15h-18h
Licence ouvert Master
 
ALFONSI Julie
Lectures féministes du travail : contribution à une économie politique du néolibéralisme
 
A la faveur des mobilisation féministes qui se sont multipliées ces dernières années à travers le monde, la critique féministe contemporaine a renouvelé l’analyse du mode de production capitaliste et de ses contradictions. Les nouvelles institutions de la division sexuelle du travail occupent une place de premier ordre dans une nouvelle « crise de la reproduction ». Ce cours étudiera l’éclairage que portent sur la séquence néolibérale un certain « devenir-femme » du travail (Querrien), et de nouvelles logiques de précarisations subjectives qui s’inscrivent dans des coordonnées internationales qu’il s’agira de préciser. Le démantèlement des équipements collectifs a entraîné la marchandisation d’une reproduction sociale effectuée massivement par des populations immigrées et marginalisées, elles-mêmes paupérisées par les programmes d’ajustements structurels internationaux, tandis que sa part de travail informel est à son tour capturée par les mécanismes de financiarisation des économies populaires. Comment les biens, les communs et les corps productifs sont-ils affectés par ces nouveaux dispositifs ? De quels agencements institutionnels et libidinaux se soutiennent-ils ? Quelles sont les rapports sociaux, les conflictualités politiques, les nouvelles subjectivités et les puissances d’insubordination qui s’y reconfigurent ? En nous appuyant sur un corpus de textes variés nous prolongerons la critique de l’économie politique héritée de Marx à la lumière de ses relectures féministes, afin d’interroger, à travers les mutations néolibérales du travail, les nouvelles stratégies de l’accumulation capitaliste, processus en renouvellement permanent qui semble néanmoins rencontrer aujourd’hui l’impasse d’une crise à la fois sociale, écologique et politique.
 
Indications bibliographiques :
Beauvoir S. de, Le deuxième sexe, Gallimard, 1949
Butler J., Trouble dans le genre. Pour un féminisme de la subversion, La Découverte, 2005
Davis A., Femmes race et classe, Editions des femmes, 1980
Deleuze et Guattari, L’Anti Oedipe, Capitalisme et Schizophrénie, Minuit, 1972
Federici S., Caliban et la Sorcière Femmes, corps et accumulation primitive, Entremonde, 2004
Foucault M., Naissance de la biopolitique, Cours au Collège de France, 1978-1979, Editions EHESS, Seuil, 2004
Marx K., Le Capital, Editions Sociales, 1950