Séminaire « Théorie Critique » 2017-2018 : Marxisme et Théorie Critique. Le programme de l’École de Francfort

Séminaire « Théorie Critique » 2017-2018
Théorie critique et Marxisme
Le programme de l’École de Francfort

Séminaire de recherche
Animé par Bertrang Ogilvie, Agnès Grivaux, Jacques-Olivier Bégot, Antonia Birnbaum, Julia Christ, Michèle Cohen-Halimi, Florian Nicodème

Ce séminaire entend poursuivre son travail d’exploration de l’histoire et de l’actualité du programme de théorie critique formulé au sein de ce qu’on a appelé « École de Francfort », en se consacrant cette année au rapport de la théorie critique au marxisme. À la fois incontournable et décisive – ne serait-ce que pour formuler la distinction entre « théorie traditionnelle » et « théorie critique » –, la référence à Marx n’en reste pas moins difficile à cerner, du fait même de sa diffraction à travers de multiples prismes, de l’idéologie au fétichisme en passant par la dialectique, l’aliénation ou la réification. Surdéterminé par les interprétations neuves de l’entre-deux-guerres (Lukács, Korsch) autant que par l’ossification du diamat en une vision du monde oppressive, le référent matérialiste opère au sein de la théorie critique comme un facteur de déplacement généralisé. Son incidence s’exerce sur une série de questions qui touchent aussi bien à la théorie de la connaissance qu’à la pensée de l’histoire et à la théorie de la société, ou encore à l’esthétique, pour ne rien dire des problèmes de la praxis et de l’émancipation. Pour organiser ce parcours, on pourra suivre deux questions directrices : qu’apporte au juste Marx aux fondateurs de la théorie critique ? En retour, quels aspects du marxisme leur propre travail permet-il de revisiter, aujourd’hui, sur de nouvelles bases ?

Ce séminaire annuel aura lieu aux dates suivantes : 18 octobre, 8 novembre, 29 novembre, 20 décembre, 1er février, 15 février, 8 mars, 29 mars, 12 avril.

Il se conclura comme l’année précédente par une journée d’étude dont la date sera déterminée ultérieurement. La salle, au 45 ou au 29 rue d’Ulm Paris 5ème, reste à fixer.

Validable par les étudiants de philosophie de Paris 8, de Paris 7, et par les étudiants de l’ENS dans le cadre du parcours « Cultures germaniques ».