RAMBEAU Frédéric. Déterritorialisation et reterritorialisation (Qu’est-ce que la politique de Deleuze et Guattari ?)

2019-2020
Semestre 1
Vendredi 12h-15h
Licence, Master

RAMBEAU Frédéric
Déterritorialisation et reterritorialisation (Qu’est-ce que la politique de Deleuze et Guattari ?)

La « déterritorialisation et la reterritorialisation » fait partie des couples phares et célèbres de la philosophie de Deleuze et Guattari (ils viennent d’ailleurs de Guattari). Ils permettent aussi d’éclairer le statut problématique de la politique contemporaine. Le capitalisme tardif, en effet, n’a plus tant affaire à des forces sociales hétérogènes et opposées, à rejeter ou à intégrer (selon les modalités modernes de la conflictualité sociale : le double rapport à la nation et à la classe), qu’aux effets de sa propre logique d’accumulation et aux réquisits de sa propre reproduction. Cette hyper- déterritorialisation s’accompagne d’un second phénomène simultané de « reterritorialisation ». Il suscite ou ressuscite des territorialités artificielles, des codes résiduels, suivant un mouvement contraire à sa propre tendance. Ce double processus simultané prolonge en partie la définition marxiste de la formation capitaliste (son aspect dynamique plutôt que mathématique, problématique plus qu’axiomatique). Il lui imprime aussi une série de déplacements que Deleuze résumera en trois points : une société se définit moins par ses contradictions que par ses lignes de fuite ; il faut considérer les minorités plutôt que les classes ; les formations sociales se définissent par des processus machiniques et non par des modes de productions. Ce cours propose, comme introduction à la pensée politique de Deleuze et Guattari, de ressaisir ces trois déplacements.

Bibliographie indicative

  • Gilles Deleuze et Félix Guattari, L’Anti-Œdipe, Paris, minuit, 1972 - Mille Plateaux, Paris, Minuit, 1980
  • Gilles Deleuze, Deux régimes de fous, Paris, Minuit,
  • Félix Guattari, Psychanalyse et transversalité, Paris, La Découverte, - Chaosmose, Paris Galilée, 1992