NEUMANN ALEXANDER, Théorie critique et utopies concrètes

2020-2021 — Semestre 2
Jeudi 15h-18h
Licence, Master

NEUMANN ALEXANDER
Théorie critique et utopies concrètes

L’un des courants de la Théorie critique, d’origine francfortoise, investit l’imaginaire utopique à la manière d’Ernst Bloch. Son exploration historique se concrétise dans l’exode biblique, l’athéisme à l’époque du premier christianisme, la théologie de la libération avant l’heure de Thomas Münzer, les perspectives du droit naturel révolutionnaire, le Vormärz (1830-48) ou encore les projections du mouvement conseilliste russe et allemand depuis 1917. Bloch incarne une sorte de ’courant chaud’ de la pensée critique. Son oeuvre, éditée en 16 volumes dans sa version allemande, commence à être accessible en langue française, ce qui offre une nouvelle occasion de saisir ces textes. L’approche de Bloch, qui s’efforce de nommer la dimension créatrice tantôt latente, tantôt débordante des expériences émancipatrices inachevées, ouvre sur une conceptualisation originale et riche. Il n’hésite pas à revisiter les auteurs les plus classiques de la philosophie, Descartes, Rousseau, Kant, Hegel, Marx.

Le cours se basera sur des textes en français qui seront discutés tour à tour afin de pénétrer l’univers conceptuel d’Ernst Bloch et de sa postérité. Après une introduction générale qui permet de cerner quelques problématiques et leitmotivs, le cours abordera par exemple : Témoignage de notre temps ; Le discours inaugural de Tübingen ; Droit naturel et dignité humaine ; Le principe espérance (extraits). Le cours est appelé à évoluer vers des autrices et auteurs contemporains, influencés par l’idée blochienne : Oskar Negt ; Regina Becker-Schmidt ; Jean-Marie Vincent ; Nancy Fraser et alli.