KISUKIDI Nadia Yala. La bibliothèque coloniale

2019-2020
Semestre 1
Mercredi 15h-18h
Licence, Master

KISUKIDI Nadia Yala
La bibliothèque coloniale

En 1988, Valentin Mudimbe publie The invention of Africa. Dans cet ouvrage, Valentin Mudimbe mobilise la pensée foucaldienne pour montrer comment le contenu du signifiant « Afrique » a été construit par un ensemble de discours coloniaux. Ces différents discours produits par les missionnaires, les ethnologues, les philosophes, les récits de voyageurs etc., forment une partie du corps de la « bibliothèque coloniale ». A travers plusieurs écrits, dont The idea of Africa (1994), Valentin Mudimbe tente de spécifier, de circonscrire le corpus de cette bibliothèque et d’en former le concept ; pour ce faire, il ne s’arrête pas seulement sur les écrits de la période coloniale mais remonte également aux écritures de la Grèce Antique. Les constructions gréco-romaines de l’altérité articulées aux concepts de barbarie ont formé une idée de l’Afrique qui circule, peu altérée, dans les récits européens du XIXe siècle. Ces récits ont contribué à forger la matrice conceptuelle à partir de laquelle une certaine conception de l’Afrique a pu se former : l’Afrique est l’autre absolu, négatif de l’Europe qui, pour être sauvé de lui- même, doit être converti. Altérité et conversion donnent corps à cette idée de l’Afrique construite par la bibliothèque coloniale. L’enjeu de ce séminaire consistera à spécifier le concept de « bibliothèque coloniale » qui structure le projet archéologique de Mudimbe. Quel est son corpus textuel ? Qui a contribué à la construire ? Est-elle strictement européenne ? Sur quels montages temporels repose-t-elle ? Dans le contexte intellectuel contemporain où « Ecrire le monde depuis l’Afrique », comme y invitent les penseurs Sarah Nutall et Achille Mbembe dans « Writing the world from an african metropolis », définit désormais les cadres d’un vaste projet scientifique global, il s’agira également d’examiner les usages, revendiqués ou clandestins, de cette bibliothèque dans les écritures contemporaines africana.

Indications bibliographiques :

  • Michel Foucault, Les Mots et les choses (1966), Paris, Gallimard, Tel, 1990
  • Michel Foucault, L’archéologie du savoir, Paris, Gallimard, Tel, 1969.
  • Valentin Y. Mudimbe, The Invention of Africa, Bloomington-Indianapolis-London, Indiana University Press - James Currey, 1988.
  • Valentin Y. Mudimbe, The Idea of Africa, Bloomington-Indianapolis-London, Indiana University Press - James Currey, 1994.
  • Valentin Y. Mudimbe, L’odeur du père, Paris, Présence Africaine, 1982.
  • Achille Mbembe Felwine Sarr, Ecrire l’Afrique-Monde, Pairs, Philippe Rey, 2017.