KISUKIDI NADIA YALA, Néant, négation, liberté : lire Sartre

2020-2021 — Semestre 1
Mercredi 15h-18h
Licence ouvert Master

KISUKIDI NADIA YALA
Néant, négation, liberté : lire Sartre

Dans L’être et le néant, publié en 1943, Jean-Paul Sartre développe une ontologie construite à partir du référent phénoménologique. Le problème de l’ouvrage toutefois n’est pas tant celui de l’être, que celui de la relation de l’être à l’homme, porté par les deux questions qui ouvrent le premier chapitre « L’origine de la négation » : « Quel est le rapport synthétique que nous nommons l’-être-dans-le-monde ? » ; « Que doivent-être l’homme et le monde pour que le rapport soit possible entre eux ? » C’est à partir d’une relecture du concept husserlien d’intentionnalité que Sartre élabore la question de l’homme et produit une philosophie de l’existence centrée sur la liberté : « Il n’y a pas de différence entre l’être de l’homme et son être libre » (EN). L’enjeu de ce cours consistera à comprendre cette identité homme/liberté et à saisir comment le problème du néant est requis pour la fonder. Pour cela, plusieurs extraits de textes de l’Être et le Néant seront étudiés, permettant de construire une première grande traversée de l’ouvrage de 1943.

Indications bibliographiques :

  • Soren Kierkegaard, Miettes philosophiques, Le concept d’angoisse, Traité du désespoir, Paris, Gallimard, tel, 1990.
  • Jean-Paul Sartre, L’Être et le néant, Paris, Gallimard, 1943.
  • Jean-Paul Sartre, Carnets de la drôle de guerre, Paris, Gallimard, NRF, 1995.
  • Jean-Paul Sartre, La nausée, Paris, Gallimard, 1948.
  • Jean-Paul Sartre, Les chemins de la liberté (t. 1, 2, 3), Paris, Gallimard, 1990.
  • Jean-Paul Sartre, Lettres au castor (2 vol.), Paris, Gallimard, 1990.