Journée d’études. Théorie critique et psychanalyse. 31 mai 2017

Journée d’études
Théorie critique et psychanalyse
31 mai 2017
Salle Dussane, 45 rue d’Ulm 75005
 
 
 
 
Journée d’études organisée par Agnès Grivaux, Julia Christ, Jacques-Olivier Bégot, Antonia Birnbaum, Bertrand Ogilvie.

Programme

9h45 : Accueil des participants — Introduction générale

Matinée

Présidence de séance : Catherine Perret (Université Paris 8)

10h : Pierre Bruno (psychanalyste) : « Pas de critique avant réveil »

11h : Michèle Cohen-Halimi (Université Paris 10) : Idéologie et structures psychiques du fascisme. Réflexions à partir des Études sur la personnalité autoritaire d’Adorno

12h-12h15 : pause café

12h15 : Bertrand Ogilvie (Université Paris 8/psychanalyste) : « L’Émancipation confisquée : entre futilité et sacralité »

13h15-15h : pause déjeuner

Après-midi

Présidence de séance : Julia Christ (CNRS / Institut für Sozialforschung)

15h : Frédéric Rambeau (Université Paris 8) : Supprimer le manque, désamorcer l’opposition (Deleuze et la perversion)

16h : Agnès Grivaux (ENS Ulm) : La Théorie critique peut-elle se passer de psychanalyse ? Genèse de la référence à la psychanalyse chez Adorno

17h-17h15 : Pause café

17h15 : Antonia Birnbaum (Université Paris 8) : Nous femmes, que voulons nous ?