Colloque. Afrocentricités : histoires, philosophie et pratiques sociales. 21 nov. 2017

Colloque
« Afrocentricités : Histoires, philosophie et pratiques sociales »
21 novembre 2017

 

 

Colloque organisé par l’Université Paris 8 Vincennes St Denis, Laboratoire LLCP « Laboratoire d’études et de recherches sur les logiques contemporaines de la philosophie » (Paris 8), le Collège International de Philosophie, le programme « Mondes caraïbes et transatlantiques en mouvement (Passages/CNRS, FMSH, ITM) »

Date : Mardi 21 novembre 2017
Horaire : De 9h à 18h
Lieu : La Colonie, 128 rue Lafayette, 75010 Paris

L’histoire du concept d’« Afrocentricités » est au cœur d’un ensemble de circulations et de traductions qui replacent l’Atlantique Noir à l’intérieur de problématiques esthétiques, sociales, épistémiques, institutionnelles et politiques plus globales.
Le concept « afrocentricity » (et non « afrocentrism »), forgé dans le monde universitaire nord-américain, est développé par Molefi Kete Asante, dans son livre The afrocentric Idea (1998). Il prolonge une histoire intellectuelle ouverte par les travaux sur l’Egypte pharaonique de Cheikh Anta Diop et de George GM James, et marquée par le rejet de ces productions à l’intérieur du monde universitaire institutionnel européen/occidental.
Le concept d’ « afrocentricité » se déploie à l’intérieur d’une double démarche, critique et positive. Il s’agit, dans un premier temps, de questionner le statut des discours construits par un monde universitaire eurocentré sur l’Afrique et plus spécifiquement sur une Afrique « dite noire ». Et de manière positive, de reconquérir et de déployer une agency africaine, noire, au cœur de la production des savoirs. La critique radicale de l’eurocentrisme africaniste ouvre un espace pour étudier le passé classique africain et développer le champ des humanités africaines.
L’enjeu de ce colloque ne sera pas de s’inscrire dans le paradigme afrocentrique ni de le prolonger. Il sera d’analyser le déploiement et les retraductions d’un tel concept non seulement dans le champ scientifique (philosophie, historiographie) mais aussi dans celui des pratiques sociales (dans les Amériques, l’Europe et l’Afrique). A ce titre, plusieurs orientations problématiques seront privilégiées :

  • Interroger, en elles-mêmes, les circulations entre les théories universitaires afrocentriques et les pratiques sociales qui les investissent dans des contextes géographiques différents.
  • Analyser comment la théorisation de contre-savoirs, au sein du paradigme afrocentrique, invite à déstabiliser l’idée des humanités au profit d’une « anthropologie générale des savoirs ».
  • Penser le lien entre savoir et soin dans le cadre de situations traumatiques liées aux contextes de l’esclavage, des colonisations et des violences produites par le discours de la « race ».
  • Analyser les implications politiques directes des imaginaires de l’Afrique ou de la noirceur mobilisés par les productions afrocentriques.

Organisateurs :

  • Nadia Yala Kisukidi (Université Paris 8/ CIPh)
  • Pauline Guedj (NYU (New York), Lyon 2)
  • Matthieu Renault (Université Paris 8)
  • Amzat Boukari Yabara (EHESS )

Institutions partenaires :

  • Collège International de Philosophie,
  • Université Paris 8 Vincennes-Saint Denis,
  • MCTM (« Mondes Caraïbes et transatlantiques en mouvement »)

Comité scientifique :

  • Nadia Yala Kisukidi (Université Paris 8/ Ciph)
  • Matthieu Renault (Université Paris 8/France)
  • Amzat Boukari Yabara (EHESS/France)
  • Stéphane Douailler (Université Paris 8/France)
  • Achille Mbembe (Wiser Institute/Afrique du Sud)
  • Frieda Ekotto (Université du Michigan/USA)
  • Pauline Guedj (Université de Lyon 2/NYU)
  • Felwine Sarr (Université Gason Berger St Louis/ Sénégal)
  • Souleymane Bachir Diagne (Université de Columbia)
  • Sarah Fila-Bakabadio (Université Paris 13)
  • Pascale Obolo (cinéaste, revue Afrikadaa)
 

Programme

[9.00 - 9.30] Introduction : « Puissances de la critique – retours sur le paradigme afrocentrique » Nadia Yala Kisukidi (LLCP/ Université Paris 8 Vincennes St Denis, CIPh) et Pauline Guedj (Universite Lyon 2, LADEC, NYU)

« Afrocentricity » : politiques des savoirs et désirs de retour dans les Amériques Noires

[9.30 - 11.00] Présidence : Matthieu Renault (LLCP/Université Paris 8 Vincennes St Denis)

Sarah Fila Bakabadio (Université Cergy Pontoise) : « Les fondements nationalistes des afrocentrismes afro-américains »

Pauline Guedj (Université Lyon 2, LADEC, NYU) : « Pour une histoire panafricaine. John Henrik Clarke et l’African Heritage Studies Association »

Maboula Soumahoro (Université de Tours, Sciences Po Paris) : « L’Afrique envisagée depuis sa diaspora des Amériques : la question du ’retour’ chez les populations afro-descendantes du Brésil, de la Jamaïque et des Etats-Unis (18e-20e siècles) ».

[Pause]

[11.20 – 12.30] Présidence : Diogo Sardinha (Paris/Lisbonne)

Russell Rickford (Cornell University) : « Angola, African Americans, and the Politics of Transnational Blackness in the 1970s »

Frieda Ekotto (University of Michigan) « La diaspora. Esquisse d’une nouvelle épistémologie pour les noirs Américains. »

[12.30 – 13.30] Déjeuner

[13.30 - 15.00] « Lire Cheikh Anta Diop aujourd’hui »

Présidence : Stéphane Douailler (LLCP/Université Paris 8 Vincennes St Denis)

Cheikh M’Backé Diop (Revue ANKH) : « Recherche historique et approche méthodologique dans l’œuvre de Cheikh Anta Diop »

Amzat Boukari Yabara (EHESS, Ligue Panafricaine UMOJA) : « L’expérience politique de Cheikh Anta Diop »

Nadia Yala Kisukidi (LLCP/Université Paris 8 Vincennes St Denis, Collège International de Philosophie) : « ‘Miracle Grec’, Egypte philosophique : de l’origine comme fétiche dans l’historiographie philosophique »

[Pause]

[15.15 - 17.15] « Politiques noires et utopies africana contemporaines »

Présidence : Christine Chivallon (CNRS- Université de Bordeaux)

Frieda Ekotto (University of Michigan), Achille Mbembe (WISER / Afrique du Sud), Russell Rickford (Cornell University), Felwine Sarr (Université Gaston Berger / St Louis du Sénégal)

[17.15 - 17.45] Projection et présentation du film « Ghost decolonize archive » par Pascale Obolo (cinéaste, Revue Afrikadaa)

[17.45 – 18.00] Conclusions : Amzat Boukari Yabara (EHESS, Ligue Panafricaine UMOJA) et Matthieu Renault (LLCP/ Université Paris 8 Vincennes St Denis)

 

 

Art Work : Mawena Yehouessi / Black(s) to the future