BRUGÈRE Fabienne. Après le féminisme de la seconde vague. Le « care » ou la nouvelle question sociale

2019-2020
Semestre 1
Mercredi 12-15h
Master

BRUGÈRE Fabienne
Après le féminisme de la seconde vague. Le « care » ou la nouvelle question sociale

L’éthique du “prendre soin” (care) est un mouvement intellectuel récent né aux Etats-Unis d’Amérique durant les années quatre-vingt au moment où le néolibéralisme prône un démantèlement de l’Etat social et une responsabilité individuelle des pauvres. D’un côté, il s’agit de décrire et de dénoncer l’assignation des femmes aux tâches de soin et à la vie domestique pour déconstruire l’idée d’une naturalité morale des femmes. De l’autre, il est nécessaire de repenser la démocratie et ses voix étouffées par différentes oppressions : celle des femmes, des pauvres et des migrants. Une conception de la justice capable de prendre en compte les revendications de différentes formes de subalternité surgit. Elle prend pour acquis que la relation à soi, aux autres et au monde suppose l’écoute, l’accueil et la perspective d’un droit des autres. Cela ne peut se faire qu’avec une déconstruction des relations de pouvoir selon la classe, le genre et la race.
À l’intérieur de ce cadre théorique, nous aimerions montrer qu’une politique est rendue possible, structurée par un féminisme d’après la seconde vague : un féminisme qui vaut comme un accueil de la différence ou même du « différend », un féminisme de reconfiguration des relations du privé et du public au nom d’une question sociale habitée par l’être sexué et un féminisme structuré par la démocratie radicale ou l’égalité des voix.

Indications bibliographiques :

  • Bourgault Sophie et Perreault Julie, Le care. Ethique féministe actuelle, Québec, Les éditions du remue-ménage, 2015.
  • Brugère Fabienne, L’éthique du care, Paris, PUF/qsj ?, 3ème édition, 2017.
  • Damamme Aurélie, Hirata Helena, Molinier Pascale, Le Travail entre public, privé et intime, Paris, L’Harmattan, 2017.
  • Derrida Jacques, L’Ecriture et la différence, Paris, Seuil, 1967.
  • Fraser Nancy, Le féminisme en mouvements, Paris, La Découverte, 2012.
  • Gilligan Carol, In a Different Voice, Cambridge Mass., Harvard University Press, 1982 ; Une voix différente, Paris, Flammarion, coll. « champs essais », 2008, pour la traduction française utilisée
  • Garrau Marie et Alice le Goff (éd.), Politiser le care  ? Perspectives sociologiques et philosophiques, Lormont/Bordeaux, Le bord de l’eau, 2012.
  • Held Virginia (éd.), Justice and Care, Westview Press, 1995.
  • Lyotard Jean-François, Le Différend, Paris, Minuit, 1984.
  • Paperman Patricia et Sandra Laugier (éd.), Le Souci des autres. Éthique et politique du care, Paris, Éditions de l’EHESS, 2005.
  • Tronto Joan, Moral Boundaries. A Political Argument for an Ethic of Care, New York, Londres, Routledge, 1993 ; Un monde vulnérable, Paris, La Découverte, 2009, pour la traduction française.
  • Tronto Joan, Caring Democracy : Markets, Equality, and Justice, New York University Press, 2013.