ANGELINI ANDREA, L’idée de régulation et la critique de la raison biologique chez Georges Canguilhem

2020-2021 — Semestre 2
Jeudi 18h-21h
Licence, Master

ANGELINI ANDREA
L’idée de régulation et la critique de la raison biologique chez Georges Canguilhem

Ce cours se propose d’explorer l’histoire du concept de régulation à partir de la pensée de Georges Canguilhem. Sous cet angle, il s’agit de réfléchir sur l’articulation du discours biologique (avec ses problèmes de méthode et de cohérence interne) avec l’activité sociale constituant sa condition politique d’exercice. À cet égard, nous mettrons en lumière comment une telle approche relève d’une « critique de la raison biologique » visant à repérer les conditions de validité des connaissances du vivant ainsi que les extensions idéologiques des concepts biologiques afin de rendre raison des idées modernes de la société et des pratiques de gouvernement qui l’organisent. En ce sens, les études consacrées par Canguilhem à l’histoire du concept de régulation – que nous analyserons à partir de son ouvrage sur Le normal et le pathologique (1943), jusqu’aux textes des années 1980 – expriment parfaitement cette double attitude à la fois épistémologique et politique. Ainsi, nous insisterons sur la manière dont, en assumant une pluralité de formes et d’applications dans des domaines scientifiques très distants (allant de l’astronomie à l’économie ; de la physique mécanique à la physiologie ; de la biologie à la sociologie et à l’écologie ; ou encore de la cybernétique à la génétique), l’idée de régulation a véhiculé des analogies et des transferts conceptuels, parfois fertiles et parfois inappropriés, jusqu’à devenir un opérateur épistémologico-politique fondamental pour élaborer toute une série de technologies de régulation sociale. Nous montrerons, enfin, la fécondité et l’importance de ces réflexions par rapport aux débats les plus récents concernant notamment l’écologie politique et l’environmental governance où la notion de régulation est encore largement utilisée, sans pourtant faire toujours l’objet d’une évaluation critique suivie.

Indications bibliographiques :

  • G. Canguilhem, La connaissance de la vie, Paris, Vrin, 1965.
  • ––––––––––, Le normal et le pathologique, Paris, P.U.F., 1966.
  • ––––––––––, Idéologie et rationalité dans les sciences de la vie, Paris, Vrin, 1977.
  • A. Lichnerowicz, F. Perroux, G. Gadoffre (éds.), L’Idée de régulation dans les sciences, Paris, Maloine-Doin Editeurs, 1977.
  • F. Sebai, C. Vercellone (Dirs.), École de la régulation et critique de la raison économique, Paris, Éditions l’Harmattan, (Futur Antérieur), 1994.
  • Th. Boccon-Gibod, C. Gabrielli, Normes, Institutions et régulation publique, Paris, Hermann, 2015.