Vous êtes ici : Accueil > 2017.09.25. MAI 1968. Semaine d’accueil
  • 2017.09.25. MAI 1968. Semaine d’accueil du département de philosophie. (...)

    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
  •  

     

    MAI 1968

     

    MARDI 26 SEPTEMBRE

     

    12 :30 – 13 :30 Éric Lecerf : Introduction

    13 :30 – 15 :00 Éric Alliez : L’impossible révolution de 1968

    15 :00 – 16 :30 Isabelle Launay et Sylviane Pagès : Mai 1968 en danse

     

     

     

    MERCREDI 27 SEPTEMBRE

     

    09 :30 – 10-30 Micol Bez : 1968, Corollaires politiques d’une épochè. Quel geste critique pour inaugurer une solidarité des ébranlés ?

    10 :30 – 11 :30 Jess Saxby : Quelle pertinence contemporaine de l’Internationale situationniste ?

    11 :30 - 12 :30 Sina Badiei : Mai 1968 du point de vue du marxisme et du post-marxisme (Ernest Mandel et Alain Badiou). Au-delà de la subjectivité événementielle et du prolétariat.

     

    13 :00 – 14 :00 Mara Montanaro : Mai 1968. La parole explosée. Philosophie et féminisme.

    14 :00 – 15 :00 Orazio Irrera : ‘Une expérience à fond’. Le 68 de Michel Foucault entre Tunis et Paris.

    15 :00 – 18 :00 Séance autour de la traduction française de « Politics of the veil » de Joan Scott par Joëlle Marelli, en présence de Joan Scott, avec Joëlle Marelli et Éric Fassin, coordonnée par Yala Kisukidi et Bertrand Ogilvie en collaboration avec le département d’études de genre de Paris 8 et les éditions d’Amsterdam.

     

     

    JEUDI 28 SEPTEMBRE 

     

    09 :30 – 12 :30 Ludivine Bantigny et Maria Kakogianni : « Spectre de 68 », table-ronde modérée par Matthieu Renault.

     

    13 :30 – 15 :30 Bertrand Ogilvie et Julia Christ : La révolution est-elle destinée à être toujours confisquée et à buter sur sa propre violence ?

    15 ;30 – 17 :00 Thierry Briault : 68 et l’art contemporain.

     

     

    VEBDREDI 29 SEPTEMBRE

     

    09 :30 – 10 :30 Frederico Lyra : 1968-2017. Qu’est-ce qui demeure de la dictature brésilienne d’après Paula Arantes ?

    10 :30 – 11 :30 Sacha Carlson : Marc Richir en mai 1968. Prolégomènes à une phénoménologie du politique et de la contestation.

    11 :30 – 12 :30 Angelo Vannini : Pasolini en mai 1968. Métalégomènes à une écriture chaotique

     

    13 :30 – 15 :00 Charles Ramond : « 1968-2018 : cinquante ans après, que reste-t-il des trois grands livres de 1968-1969 sur Spinoza : Martial Gueroult, Spinoza 1  ; Alexandre Matheron : Individu et communauté chez Spinoza  ; Gilles Deleuze : Spinoza et le problème de l’expression  ? »

    15 :00 – 16 :30  Plinio Prado , « Fidélité et infidélité politique à l’intraitable. Mai 68 et la chose unheimliche »

     

    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
    • retour en haut de la page