Vous êtes ici : Accueil > Ninon GRANGÉ
  • Ninon GRANGÉ

    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
  • ninon.grange@wanadoo.fr

     

    Maître de Conférences-Hors Classe, département de philosophie de l’université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis, UFR 1, depuis septembre 2005. PEDR.

     

    Responsable du parcours d’excellence Double Licence.

     

    Chercheur au LLCP (Laboratoire d’études sur les Logiques Contemporaines de la Philosophie EA 4008).

     

    Chercheur associé à l’IHRIM (CERPHI Centre d’Étude en Rhétorique, Philosophie et Histoire des Idées).

     

     

    Champs de recherche :

    Guerre et guerre civile. Stasiologie. Cas moral. État d’exception. Psychologie collective. Fictions politiques. Réalité, nouveau réalisme, conceptualités. Mimèsis. Filmosophie.

     

     

    Thèmes d’enseignement :

    Philosophie politique. Philosophie morale. Méthodologie. L’image. Philosophie antique. Philosophie politique moderne et contemporaine.

     

     

     

    Implication dans des programmes de recherche :

     

    - AEGES (Association pour les Études sur la Guerre et la Stratégie). Responsable de la section : « La guerre, le temps et l’espace. Systèmes de pensée et expériences ».

     

    - LLCP (Laboratoire d’études sur les Logiques Contemporaines de la Philosophie, EA 4008), axe A « Recherches sur les figures politiques, juridiques, esthétiques de l’hétérogénéité », université Paris 8.

     

    - IHRIM (CERPHI Centre d’Études en Rhétorique, Philosophie et Histoire des Idées, UMR 5037), co-responsable du groupe Krisis (la pensée des relations internationales, avec P.-F. Moreau et F. Ramel).

     

    - ANR « Ni guerre, ni paix » (NI)2, (C. Moreau de Bellaing et D. Linhardt, EHESS). Responsable de 3 axes :

    1) La violence originaire. Une généalogie alternative de l’ordre politique ?

    2) Philosophie politique de la guerre civile.

    3) L’épistémologie de l’exception.

     

    - Comité scientifique du Dictionnaire de la guerre et de la paix, (dir. J.-B. Jeangène Vilmer), PUF, (Quadrige), à paraître.

     

    - Comité de rédaction de la revue Sens public.

     

    - Comité de rédaction de la revue Cahiers critiques de la philosophie.

     

     

     

    Principales publications :

     

    Ouvrages

     

    - Fictions et état d’exception. Le recours à l’état de guerre civile et le temps politique, à paraître en 2017.

    - Oublier la guerre civile ? Stasis  : chronique d’une disparition, Vrin/EHESS, « Contextes », 2015.

    - De la guerre civile, Paris, Armand Colin, « L’Inspiration philosophique », 2009.

     

    Direction d’ouvrages

     

    - Hans Kelsen et les relations internationales, ENS Éditions, en préparation.

    - Carl Schmitt : nomos, droit et conflit dans les relations internationales, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2013.

    - Penser la guerre au XVIIe siècle, Presses universitaires de Vincennes, 2013.

     

    Co-direction d’ouvrage

     

    - Le souci du droit. Où en est la théorie critique ?, Paris, Sens&Tonka, 2010, (avec H. Bentouhami, A. Kupiec, J. Saada).

    - Hannah Arendt, de la théorie politique aux relations internationales, Araben, revue en ligne, GREPH, n°6, octobre 2011, N. Grangé, P.-F. Moreau, F. Ramel (dir.).

     

    Articles et collectifs

     

    - « Les énigmes emboîtées de la représentation. Sur Giorgio Agamben, La guerre civile. Pour une théorie politique de la stasis », Adnen Jdey et François Nault (dir.), Presses Universitaires de Louvain, « Empreintes Philosophiques », à paraître en 2017.

     

    - « Fausse tragédie pour un droit introuvable : Battle for Haditha », site du Centre de Droit International, ULB, Bruxelles, à paraître.

     

    - « Tu n’as rien vu à Sabra et Chatila. Sur Valse avec Bachir », site ULB Centre de Droit International, à paraître.

     

    - « Justice archaïque ou justice tragique ? La nature et la loi comme problème du western. », billet IMAJ.

     

    - « Pourquoi la mémoire ? De l’âme de la nation à la psychologie collective : 14-18 comme objet épistémologique », Éthique, Politique, Religions, Marie Goupy et Juliette Lafosse (dir.), Classique Garnier, à paraître en 2016.

     

    - « Le soupçon ne connaît plus de doute. Rancière, l’histoire, la vérité. », Cahiers Critiques de Philosophie, « Jacques Rancière : gestes philosophiques », Paris, Hermann, 2017.

     

    - « La représentation cinématographique du droit en danger : qui est l’ennemi chez Frank Capra ? », Fondation Varenne, à paraître en 2017.

     

    - « Passages de la ligne », N. Maillard, N. Goedert (dir.), Ciné-droit. Les lois de la guerre, Fondation Varenne, (Colloques et Essais), 2015.

     

    - Entrées « Stasis », « Ernst Jünger », « Guerre et Philosophie », « Guerre civile » du Dictionnaire de la guerre et de la paix, Jean-Baptiste Jeangène Vilmer (dir.), PUF, (Quadrige), à paraître.

     

    - « Le western, film de guerre ? Une hypothèse philosophique. », billet IMAJ.

     

    -« La Guerre civile : une absence (philosophique) ? Contribution à une définition de la guerre », in Guerre et Politique, Jean Baechler (dir.), Hermann, 2014.

     

    - « La guerre civile (mondiale ?) et le dialogue Schmitt-Benjamin  », Astérion, 2015.

     

    - Entrée « Guerre civile (philosophie) » du Dictionnaire encyclopédique de l’État, P. Mbongo, F. Hervouët, C. Santulli(dir.), Berger Levrault, 2014.

     

    - « Penser l’impensable : la guerre civile et le problème d’une définition philosophique de la guerre. », J. Saada (dir.), Gouvernement en question(s), Éditions de l’ENS, à paraître.

     

    - « Quelle philosophie de la guerre aujourd’hui ? », J.-V. Holeindre (dir.), Éditions de l’EHESS, à paraître.

     

    - « Carl Schmitt, Ernst Jünger et le spectre de la guerre civile. L’individu, le "soldat", l’État », in, Ninon Grangé (dir.), Carl Schmitt. Nomos, droit et conflit dans les relations internationales, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2013, p. 39-60.

     

    - « Le philosophe et le stratège. La guerre comme épreuve de l’incertitude (Rousseau, de Guibert, Révolution française) », Raison et passions des Lumières, S. Mazauric et P.-F. Moreau (dir.), Paris, L’Harmattan, 2013.

     

    - « Le terrorisme et l’état de guerre. Tentative de définition définitive », Cahiers critiques de philosophie, Paris, Hermann, 2012.

     

    - « Le paradoxe du terrorisme. Pour une théorie des passions politiques. », Champs de Mars, Revue de l’Institut de recherche stratégique de l’École militaire, n°2, automne 2011.

     

    - « Les génocides et l’état de guerre », Astérion, n°6, 2009.

     

    - « L’État et la guerre : norme, référence, transgression », Études internationales, numéro spécial, vol. XXXVIII, n°1, mars 2007.

     

    - « Tumultus et tumulto  : deux conceptions de la guerre civile, Cicéron et Machiavel », Historia philosophica (International Journal. Rivista internazionale), n°4/printemps 2006.

     

    - « Vico : naissance des cités, guerres et histoire des nations », Revue des Études italiennes, 2006.

     

    - « La guerre à l’épreuve du "moment vénitien" dans la réflexion philosophique (XVIe-XVIIIe siècles) », Cahiers de la Méditerranée, 70, 2005.

     

    - « Les conversions du politique en proie à la guerre civile  », Sens public, revue en ligne, février 2005. 

     

    - « Cicéron contre Antoine, la désignation de l’ennemi dans la guerre civile », Mots, n°73, novembre 2003, Paris-Lyon, ENS-Éditions, distr. Ophrys, fév. 2004, pp. 9-23.

     

    - « La cité en guerre : violence naturelle ou violence politique. La guerre civile chez Hobbes. », Cahiers d’Études Italiennes, n°1, 2004, p. 17-38.

     

    - « L’état de nature, modèle et miroir de la guerre civile. », Astérion, n°2, juillet 2004.

     

    - « L’ospitalità come ragione della guerra nell’opera di G.B. Vico », inVico tra l’Italia e la Francia, a cura di M. Sanna e A. Stile, Napoli, Alfredo Guida editore, 2000, p. 35-65.

     

     

    Responsabilité de manifestations prévues :

     

    - Séminaire « Histoires et narrations dans la pensée du politique. Formes et performativités alternatives », en co-responsabilité avec Marie Goupy.

     

    - Colloque international Krisis : « Weimar, la philosophie et la pensée des relations internationales. », janvier 2017.

     

    - Colloque international : « La souveraineté : une histoire sans fin ou une fin sans histoire ? », IHRIM, LLCP, Triangle, printemps 2017.

    • Agrandir le texte
    • Restaurer la taille normale
    • Réduire la taille du texte
    • retour en haut de la page